Test Blu-Ray Darkman édition ultime

Notre test du coffret

Test Darkman édition ultime

 

 

L'histoire :


Le docteur Peyton Westlake (LIAM NEESON) est sur le point de découvrir les secrets de fabrication de la peau synthétique, lorsqu’un gang conduit par le sadique Robert G. Durant (LARRY DRAKE), détruit son laboratoire.
Entièrement défiguré et laissé pour mort, Westlake n’a plus qu’un objectif : se venger !

Nous testons içi le premier Darkman

Le Test Blu-Ray

Image 4.5/5

La remasterisation donne une nouvelle vie à cette oeuvre et l'image est très belle.

Son 4/5

Là aussi un beau travail a été effectué.

Bonus 4/5

L'atelier d'Images a particulièrement soigné son édition ultime de Darkman en proposant d'emblée la trilogie dans un superbe écrin style BD. Nous avions d'ailleurs effectué un unboxing en live sur notre page facebook. A l'intérieur les 3 films en Blu-Ray et 1 BD inédite de 100 pages traduite en français. Un objet de collection tiré à 4200 exemplaires seulement pour les fans.

Côté Bonus Darkman est bien loti avec de nombreuses interviews dont une exclu France "Darkman : Sam Raimi et ses influences " : interview de Julien Dupuy et Stéphane Moïssakis. D'autres modules et featuretes viennent compléter l'ensemble. 3H de bonus tout de même pour ce film qui mérite clairement une nouvelle vie et d'être découvert.

Le film


Sam Raimi n’a pas fait que des films d’horreur et s’était essayé au genre des super-héros bien avant Spider-Man avec Darkman, qui comporte d’ailleurs les prémices de la future trilogie de l’homme araignée dans sa mise en scène, son côté cartoon, ses plans.
Darkman est interprété par Liam Neeson et constitue un petit classique du cinéma.  Mélangeant un peu tous les genres le film pourrait s’apparenter à une relecture de la Belle et la Bête toute proportion gardée.

Et on retiendra bien sûr la bande originale de Danny Elfman qui donne à l’ensemble un coté grand spectacle indéniable.

Darkman mérite clairement d’être découvert, un film qui sent bon les années 80/90.
Les deux suites ne sont pas indispensables mais restent très correctes.