Test du DVD de Outpost Black Sun

Notre Test DVD

 

Test DVD Outpost Black Sun


La suite d'Outpost.

L'histoire:

1945. Fin de la 2nde Guerre Mondiale, Klausener, un scientifique allemand, développe une nouvelle technologie terrifiante qui a le pouvoir de créer une armée de Nazis immortels. Retour au présent, une force de l'OTAN est déployée en Europe de l'Est où un ennemi cruel massacre sans pitié chaque personne qu'il trouve sur son passage. Helena, la détective qui travaille sur le dossier du célèbre criminel de guerre Klausener, découvre que c'est l'armée indestructible de zombies nazis qui est à l'origine de ces massacres. Avec l'aide de Wallace, un homme qui a passé des années à traquer les secrets des Nazis, ils vont s'associer à une équipe des forces spéciales pour vaincre l'ennemi au-delà de ses limites. Leur mission : détruire définitivement cette armée diabolique et empêcher l'arrivée menaçante d'un 4ème Reich...

Le Test DVD

Image 3.5/5

Une image plutôt bonne pour un DVD, quelques fourmillements mais rien de bien méchant. Un beau transfert pour un film se déroulant dans la pénombre qui plus est.

Son 3/5

Une bande-son qui manque un peu de punch à moins de vraiment pousser son ensemble HC..

Bonus 1/5

En guise de bonus une featurette promo trop promotionelle justement qui ne nous apprends pas grand chose si ce n'est que le réalisateur est content de son film.

Le film

Suite du film du même nom, ce Black Sun mets totalement de côté la part horrifique de son aîné pour un action/fantastique assez mou.
Ce qui faisait la force du premier film résidait dans son ambiance qui savait distiller quelques petites doses d'effroi dans ce bunker infeste de nazis zombies : dit comme ça donne envie no'
Dans ce second opus, qui suit dans l'histoire le 1er, on envoie des journalistes en plus des mercenaires pour assaillir le bunker. Oui mais voilà les gentils zombies nazis se sont échappés en masse et commencent à décimer toute la populace locale, résident evil effect.

Black sun n'arrive vraiment jamais à trouver son rythme et enchaîne des séquences de tueries sans envie. Aucun Jump scared, un scénario assez creux, des effets d'une autre époque avec la scène de la fameuse machine : on se croirait revenu aux vieux films d'horreur des familles, le côté effrayant en moins, le côté kitsch en revanche bien marqué.

Tout au plus les spectateurs du premier film tenteront ils la vision de cette suite qui 'apporte pas grand-chose à l'histoire. Ce qui est vraiment dommage c'est qu'avec un thème pareil il y avait de quoi nous offrir des scènes trashs et craspec. Le Nazisme dans le cinéma d'horreur étant un bon prétexte à toutes les tortures, expériences glauques.

Nicolas Lepretre