Test du Blu-Ray de Demain quand la guerre a commencé

Notre Test Blu-Ray

 

Test Blu-Ray Demain quand la guerre a commencé


 

L'histoire:

Un groupe d'adolescents partis en camping découvrent à leur retour que leur pays a été envahi par une armée étrangère. Isolés, ils décident de combattre cet ennemi. Mal équipés, ils vont affronter l'envahisseur avec courage et ténacité.

Le Test Blu-Ray

Image 4.5/5

L'image est superbe et on apprecie le soin particulier apporté à cette édition pour un film DTV.

Son 4/5

Dans ce premier film rares sont les séquences mettant à mal votre installation sonore mais quand cela arrive, le disque assure.

Bonus 3.5/5

Un blu-ray assez fourni avec des commentaires audio, un making off , de nombreuses interviews et focus.

Parmis les bonus on trouve notamment une fin inédite qui fait une boucle avec l'introduction. Interessante , elle ne change pas radicalement le film mais apporte une autre orientation et surtout sur ce qui pourrait suivre.

Le film

Tout droit venu d'Australie le premier film d'une nouvelle saga mêlant des ados et un conflit armé dans leur propre ville si paisible jusque-là.

Surfant sur la vague de succès de Hunger Games, voici une curiosité australienne dont la mise en scène est très propre et maitrisée. C'est d'ailleurs un gros point positif pour un film sorti en DTV chez nous et pas une simple série B. Les moyens ont été mis à disposition du réalisateur et ça se ressent.

Ce premier film est une amorce à la saga et mets en place les bases du scénario et les différents personnages. A ce titre ne vous attendez donc pas à un surplus d'action qui interviendra certainement dans les autres films. Tout est ici progressif, la résistance incarnée par ces jeunes se monte et débute son combat jusqu'à une séquence finale qui donne juste envie de voir la suite.

La bande-originale vous réservera des thèmes musicaux mêlant la mélancolie et la vengance. Là aussi un beau travail.

Demain quand la guerre a commencé 'est pas un film radicalement différent de ce que l'on nous a habitué jusque-là mais bénéficie d'un soin particulier tant au niveau de l'image que du son. A découvrir.

Nicolas Lepretre