Test Blu-Ray 3D Le Hobbit: un voyage inattendu version longue

notre test blu-ray 3D

Test du Blu-Ray 3D Le Hobbit - Un voyage inattendu, version longue

 

Les prémices du Seigneur des Anneaux

L'histoire:

Les aventures de Bilbon Sacquet, entraîné dans une quête héroïque pour reprendre le Royaume perdu des nains d'Erebor, conquis longtemps auparavant par le dragon Smaug. Abordé à l'improviste par le magicien Gandalf le Gris, Bilbon se retrouve à intégrer une compagnie de 13 nains menée par Thorin Ecu-de-Chêne, guerrier légendaire. Ce voyage les emmènera au Pays sauvage, à travers des territoires dangereux grouillant de gobelins et d'orques, de wargs assassins et d'énormes araignées, de changeurs de peau et de sorciers.

Le Test BLU-RAY

Image 5/5

Même si en Blu-Ray il n'est pas possible à l'heure actuelle de retranscrire le fameux procédé de 48 images par seconde utilisé par Peter Jackson pour le film et dont vous avez pu tester les effets en bien ou en mal au cinéma, ce Blu-Ray du Hobbit est une merveille niveau image. Une définition exemplaire, des détails précis, une image ciné splendide. Une vraie référence pour le format mais ce n'est pas une surprise avec Peter Jackson dont le King Kong était déja une réference sur les supports.

En version 3D on perd un peu de luminosité mais l'image reste vraiment belle.

Son 4/5

La version originale est juste somptueuse et mettra à mal votre ensemble home-cinéma( que ce soit une petite installation ou un ensemble pro). Le disque démo par excellence qui ne ravira pas vos voisins. La VF s'en sort bien.

3D 4/5

L’expérience cinéma était top, la 3D sur le blu-Ray ( divisé en deux disques) est tout aussi immersive et conserve une bonne profondeur de champ. Peu de projections hors-écran mais ce n’est pas grave.

Bonus 5/5

Un énorme point fort de cette édition. + 9 heures . Des making-of, des sections, tout pour continuer ce voyage magique dans l’univers du seigneur des anneaux. Une édition fortement recommandée.

Le film

la version longue:

La version Longue : On l’attendait cette édition, cette version longue du Hobbit Un voyage inattendu. 13 minutes supplémentaires qui ne révolutionnent pas l’histoire mais qui plairont à coup sûr aux fans en développant certaines séquences du film.

Peter Jackson a allongé certaines séquences , s’attarde plus sur le village de Bilbo, des scènes de la vie quotidienne, quelques notes d’humour également avec les nains notamment à Rivendell. Gros ajout des séquences supplémentaires dans le royaume des Gobelins avec un roi bien plus mis en avant.

Vous l’aurez compris cette version longue étoffe un peu plus certaines séquences sdans pour autant changer l’histoire que l’on connaît.

notre avis sur le film:

Jugé inadaptable au cinéma la trilogie du seigneur des anneaux à marqué l'histoire du 7eme art et révélé aux yeux du grand public un réalisateur : Peter Jackson. Autant dire que l'annonce par la même équipe de l'adaptation du Hobbit, que l'on peut présenter comme la préquelle de la saga était plus qu'attendue.

2h50 plus tard la magie opère toujours. À des petites nuances près. Peter Jackson est un faiseur d'images, un grand metteur en scène. L'image est superbe et on se replonge assez vite dans l'univers foisonnant du seigneur des anneaux. Le début du film et il est vrai assez long avec la découverte des 13 nains de l'aventure, des scènes de victuailles et il faut attendre véritablement le départ pour le voyage pour entrer dans l'aventure. Et c'est la que la magie s'installe.

Revivre le seigneur des anneaux c'est ce que nous offre avec bonheur Peter Jackson , un film spectaculaire comportant son lot de séquences de bravoures , des scènes de bataille toujours orchestrées de main de maître et bestiales, de l'émotion, du grand spectacle. Weta fait encore des merveilles du côté des effets spéciaux et confirme tout son talent. Les monstres du film sont nombreux, entre orcs, géants de pierre, trolls, ouargues' Le syndrome star wars est évité et ce n'est pas un épisode 1 de qualité moyenne mais un vrai film d'ouverture pour une des sagas légendaires du grand écran. Alors oui si on est tatillon on pourra dire que l'on s'attend à beaucoup de choses dans le film, que l'on a comme une impression de déjà vu mais dans le cas présent ce n'est pas dérangeant. Les fans de la trilogie devraient apprécier et partir avec enthousiasme pour ce voyage inattendu.

Howard Shore compose une fois de plus un superbe score et si on retrouve les thèmes propres à la saga : scène de l'anneau, de la Comté, de nouveaux arrivent avec ravissement à nos oreilles. C'est bien simple à la sortie de la projection résonnent encore dans nos têtes les mélodies du seigneur. Avec ça tout est dit.

Peter Jackson se garde encore des surprises pour les deux suites dont le fameux dragon Smaug que tout le monde attends, une impatience comparable à celle du Balrog en son temps et nous donne sacrément envie d'en voir plus.

Le plus embêtant dans toute cette histoire est comme il y a quelques années en arrière de devoir attendre de longs mois avant de voir la suite.