Test Blu-Ray : No Pain No Gain

Notre Test Blu-Ray

Test Blu-Ray No Pain No Gain


L'histoire:

À Miami, Daniel Lugo, coach sportif, ferait n'importe quoi pour vivre le "rêve américain" et profiter, comme sa clientèle fortunée, de ce que la vie offre de meilleur : maisons de luxe, voitures de course et filles de rêve... Pour se donner toutes les chances d'y arriver, il dresse un plan simple et (presque) parfait : enlever un de ses plus riches clients et... lui voler sa vie. Il embarque avec lui deux complices, Paul Doyle et Adrian Doorbal, aussi influençables qu'ambitieux. NO PAIN NO GAIN s'inspire de l'histoire incroyable mais vraie de ces trois kidnappeurs amateurs qui, à la recherche d'une vie meilleure, se retrouvent embarqués dans une série d'actes criminels qui dégénèrent rapidement... Rien ne se déroule jamais comme prévu.

Le Test Blu-Ray

Image 4.5/5

Une image superbe, le support blu-ray offrant au film un écrin parfait pour se replonger dans les années 90.

Son 4.5/5

On optera de suite pour la version anglaise en 7.1 d’autant que le score musical de Steve Jablonsky est bien présent et mis en avant, une marque de fabrique de Bay. Très beau travail sur l’environnement sonore. Un bonheur pour l’installation home-cinéma.

Bonus 3.5/5

Un making of de 57 minutes divisé en plusieurs segments qui peuvent être lus indépendamment les uns des autres ou enchainés,  qui revient sur le tournage du film, les origines de l’histoire. Instructif et bien rythmé. On en apprend plus sur l’histoire de ces 3 gangsters gaffeurs, sur la mise en production d’un film à petit budget, un vrai challenge pour Bay habitué à des budgets conséquents.

Le film

Michael Bay est bien connu pour ses films d’action efficaces et spectaculaires et le moins que l’on puisse dire c’est que le metteur en scène a surpris son monde avec son dernier long-métrage, un petit budget (24 millions de $ mais généralement avec lui c’est au minimum 5 fois plus) quitte à décevoir ses fans les plus inconditionnels.

Il faut dire que No Pain No Gain (Pain and Gain en anglais) est bien différent du registre habituel de Bay. Pas question de sauver le Monde, d’exploser des dizaines de voitures ou de détruire des villes entières. Non mais une histoire assez incroyable aussi barrée que le récit dont elle est tirée. Oui Bay s’est inspiré d’une incroyable histoire vraie, celle de 3 adeptes des salles de sport qui se sont intronisés gangsters mais sans en avoir ni le talent ni l’intelligence.  Si le scénario peut paraître fou c’est pourtant ce qui s’est vraiment déroulé. En ça Bay se lâche totalement et nous gratifie de quelques séquences d’action plutôt nerveuses et en slow motion pour d’autres non sans y ajouter une pointe d’humour tout le long. On retiendra les réactions de ses protagonistes, notamment Mark Wahlberg et Dwayne Johnson.

No Pain no Gain fait dans la surenchère de décisions aussi stupides qu’on croirait qu’elles sont inventées. Les 3 bandits n’ont aucune jugeotte et ça en devient tellement risible.  Le film manque peut-être de rythme et traine parfois en longueur.  Bay , réalisateur si généreux dans le spectacle est paradoxalement avare ici.Mais il surprend du début à la fin bien aidé par son casting qui s'est donné à fond.

No Pain No Gain est un film à part dans la carrière de Bay, une vraie curiosité, un récit fou mais aussi moins explosif que l’on aurait pu croire.