Test Blu-Ray : Piège en Haute Mer

Notre Test Blu-Ray

Test Blu-Ray Piège en Haute Mer


L'histoire:

Des terroristes avec à leur tête un ancien agent de la CIA, assiègent le navire nucléaire le plus puissant de la Marine U.S. Leur but : vendre cet arsenal à des trafiquants d'armes internationaux. Mais dans ce plan parfait, ils oublient un détail : Casey Ryback, le cuistot, un ex-combattant d'élite, son plat favori : l'action du Commando.

Le Test Blu-Ray

Image 4/5

Le film alterne entre des images d'une très grande netteté et d'autres plans avec un grain plus marqué. En revanche pas de tâche, ni de scratchs. La meilleure version pour voir our revoir le film à ce jour.

Son 4/5

La VO est un peu plus spatiale que la VF mais si vous souhaitez retrouver le doublage d'époque vous opterez pour la seconde version qui s'en sort très bien

Bonus -/5

Une simple bande-annonce d'époque

Le film

Ah c’est un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître… Cette époque où les films d’action envahissaient le Grand écran et où sévissaient une ribambelle d’acteurs tels que Jean-Claude Van Damme, Arnold Schwarzenegger, Sylvester Stallone, Bruce Willis et d’autres et parmi eux un certain Steven Seagal.

Piege en haute mer fait certainement partie de l’un des rares films potables de cet acteur atypique, expert en arts martiaux, qui garde toujours son calme dans toutes les circonstances. Le scénario assez simple mais rudement efficace d’Under Siege (le titre original du film) le met en avant non sans humour : Fallait pas titiller le cuistot ! Car c’est bien lui le personnage principal du récit, un cuistot, ex militaire qui va tout faire pour désarmer les vils terroristes qui se sont emparés du navire. Oui ça peut paraître très con mais ça marche. A l’époque les reals avaient le chic pour nous servir de telles histoires et nous pondre un film à partir de pas grand-chose. Un savoir-faire qui s’est clairement perdu avec les années et la faste époque des années 80/90 est bien derrière nous.

Dans Piège en haute mer, ça castagne, ça se tire dessus, ça envoie des vannes et ça bénéficie d’un doublage de qualité.
De plus Les charmes de la belle Erika Eleniak en strip-teaseuse ne gâchent rien au plaisir coupable du film bien au contraire.

Oui le film pourra paraître kitsch, un peu vieillot mais il reste néanmoins très efficace et divertissant. Et n’oubliez pas : « Don’t Fuck with the Cook ! »