Test Blu-Ray: White House Down

notre test blu-ray

Test Blu-Ray White House Down


L'histoire:

Membre de la police du Capitole, John Cale vient de se voir refuser le job dont il rêvait : assurer la protection du président des États-Unis. Espérant éviter à sa fille une déception lorsqu'il lui apprendra la nouvelle, il l'emmène visiter la Maison-Blanche. C'est à ce moment qu'un groupe paramilitaire lourdement armé attaque le bâtiment. Alors que le gouvernement américain sombre dans le chaos, Cale va tenter de sauver sa fille, le président, et le pays tout entier...

Le Test Blu-Ray

Image 4/5

Une belle définition comme souvent avec Sony mais une image un peu sombre par moment.

Son 4.5/5

L'éditeur a porté un soin tout particulier à la bande-son du film. Emmerich s'amuse une nouvelle fois avec ce blockbuster et ca s'entend.
Ca pète dans tous les sens. La mise a mal de la maison blanche explose nos enceintes .

On appréciera comme toujours la version originale .

Bonus 4/5

Les bonus sont présentés sous la forme de mini featurettes qui reviennent sur différents aspects du film et nous rappellent au bon voix temps du cinéma des effets spéciaux .
On découvre ainsi les secrets de fabrications du film et la méthode Emmerich . Les amateurs de maquettes , belles cylindrées et de props seront ravis .

Les vidéos sur les acteurs sont plus conventionnelles même si on apprend que Channing a quasiment fait toutes ses cascades .
Bonne humeur sur le plateau , effets spéciaux a gogos , réal qui aime le genre . Des vidéos très sympas .

Le film

Roland Emmerich s’est voué une passion pour le cinéma catastrophe et explose une fois de plus la Maison Blanche dans son nouveau film White House Down.

WHD est une grosse parodie de film d’action, un what the fuck assumé, un film au second degré qui le fait se démarquer de bons nombres de blockbusters jouant la carte du trop sérieux. On rit, ca divertit, tellement to much sur tout mais efficace.

Bien sûr tout est caricaturé, tout se devine à l’avance, le personnage du père et de sa fille, les méchants biens reconnaissables. Bien sûr le scénario est très simple, les situations extravagantes. Mais la bonne dose d’humour mêlée à des scènes d’action et de destructions spectaculaires contribuent à nous offrir un vrai divertissement à l’ancienne. Certains penseront aux Die Hard pour une séquence en particulier, d’autres que c’est du déjà vu mais qu’importe. Roland Emmerich ne trompe pas sur la marchandise et nous surprend même.

White House Down ne marquera pas l’histoire du cinéma mais remplit son contrat et c’est bien ce que l’on lui demandait avant tout.

NB : N’oublions pas Emmerich qui s'autocite avec indépendance Day: ca n’a pas de prix mais ça fait sourire.