Test Blu-Ray Enemy

notre test Blu-Ray

Test Blu-Ray Enemy

 

L'histoire:

Adam, un professeur discret, mène une vie paisible avec sa fiancée Mary. Un jour qu'il découvre son sosie parfait en la personne d’Anthony, un acteur fantasque, il ressent un trouble profond. Il commence alors à observer à distance la vie de cet homme et de sa mystérieuse femme enceinte. Puis Adam se met à imaginer les plus stupéfiants scénarios... pour lui et pour son propre couple.



Le Test Blu-Ray

Image 4.5/5

Une très belle image qui retranscris bien l'ambiance graphique, la clorimetrie et cette ambiance voulue par Denis Villeneuve pour son film.

Son 4.5/5

Là aussi un travail soigné d'autant plus important que nous nous trouvons façe à un film d'ambiance qui joue beaucoup sur ses musiques obsédantes, melancoliques, étranges. Une belle spacialisation.

Bonus 2/5

Pour unique bonus une tentative d'explication du film par le "Fossoyeu de films" qui revient sur les téhories et les messages cachés par le real. Très interessant mais dommage que Denis Villeneuve lui-même ne s'exprime pas directement au sujet de son film.

 

Le film

Denis Villneuve nous manipule une fois de plus avec Enemy, un film d’ambiance où son acteur principal Jake Gyllenhall excelle et nous hypnotise.
Avec Prisoners, son plus gros succès Villeneuve avait su démontrer qu’il maitrisait les codes du thriller et nous avait surtout surpris à bien des égards dans le ton donné à son film. Avec Enemy le metteur en scène nous entraîne dans une autre dimension, dans un temps suspendu, un film aux limites du fantastique, cérébral, enivrant, bizarre, étonnant.

Jake Gyllenhaal y incarne deux personnages étrangement semblables. Vrais jumeaux, homme unique aux multiples personnalités, coïncidence ? Bien des mystères auxquels Villeneuve nous laisse toute liberté pour l’interprétation mais le film regorge d’indices pour résoudre la/les enigmes.

Un drame/thriller manipulateur, formidablement interprété et qui fait beaucoup parler de lui sur sa fin. Une belle prouesse de plus pour le réal.