Test Blu-Ray Kingsman Services secrets

notre test Blu-Ray

Test Blu-Ray Kingsman Services Secrets

 

 

L'histoire:

KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costumes trois pièces, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent secret, elle doit faire subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés aspirant au job rêvé. L’un d’eux semble être le candidat « imparfaitement idéal » : un jeune homme impertinent de la banlieue londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde l’esprit torturé du criminel Richmond Valentine, génie de la technologie?

Le Test Blu-Ray

Image 4.5/5

Rien a redire sur l'image de ce blu-ray aussi bien niveau colorimétrie que definition. Le film reste très fluide en dépit d'une action très intense.

Son 4.5/5

Tirs, explosions, musique mise en avant, Kingsman est synonyme de grand spectacle visuel et sonore. On retiendra bien sûr la version originale.

Bonus 4/5

1h30 de Bonus pas moins pour décrypter le film de Matthew Vaughn et percer les mystères. On retiendra chose assez rare tout un module sur les props et autres accessoires du film: Costumes, armes, gadgets (il ne faut pas oublier qu'on se trouve dans un film stylé James Bond, le fun en plus).

Le passage sur le montage du film est également très instructif et notamment l'impressionnante et cultissime scène de l'église. Le Blu-Ray revient aussi sur le casting, les décors, la BD, les cascades dont la séquence de parachutes.

1h30 on vous dit et il y a de quoi faire.

Le film

Matthew Vaughn dépoussière un genre dominé sans conteste par l’agent secret de sa majesté James Bond et donne sa vision complètement déjantée du film d’espionnage avec Kingsman.

On connaissait la réputation du réalisateur pour offrir des films spectaculaires, aux séquences audacieuses et après un réjouissant Kick-Ass on retrouve içi la même verve, la même énergie, la même envie de faire plaisir et d’offrir aux spectateurs un film d’action musclé teinté d’humour noir, d’action à gogo, de gore (oui le film ne lésine pas sur les tranchages).

Kingsman jongle avec brio avec les genres et la classes des costumes à l’anglaise vient contrebalancer avec des chorégraphies impressionnantes, une scène dans une église assez dantesque, des combats top niveau.

Le film se paye le luxe de s’auto parodier et y va de ses références cinématographiques.

Un plaisir coupable de tous les instants, de très grosses surprises, des gadgets( il ne faut pas oublier qu’on reste dans un genre James Bond) et un film qui assure côté effets visuels. Une vraie réussite, beaucoup de fun et une envie de se repayer une toile.

Côté casting si Colin Firth incarne un parfait agent, que l’on retrouve toujours avec grand plaisir Michael Caine ou encore Mark Strong, le grand méchant incarné par Samuel L Jackson est caricatural à l’extrême s’exprime avec un cheveu sur la langue et arbore des tenues vestimentaires assez improbables pour un magnat du crime, il est de plus aidé par l’assistante la plus létale qui soit. Petit nouveau et très remarqué le jeune Taron Egerton, héros de l’histoire et nouvelle recrue des Kingsman.

Côté musical Henry Jackman s’adonne de nouveau à l’exercice et l’on retrouve ainsi les grans morceaux d’un Kick-Ass (certaisn diront que cela y ressemble trop mais quand c’est bon).

Kingsman est une excellente surprise, un film d’espionnage assez incroyable, inventif, drôle, percutant, totalement barré.