Test Blu-Ray : Les Rues De Feu

Notre test Blu-Ray

Test Blu-Ray Les Rues De Feu

 

 

L'histoire :

La chanteuse Ellen Aim (Diane Lane) est enlevée par un gang de motards, les Bombers, mené par l'impitoyable Raven Shaddocks (Willem Dafoe). Le sort d'Ellen repose alors sur des héros improbables : un soldat de fortune Tom Cody (Michael Paré) et son acolyte, la bagarreuse McCoy (Amy Madigan). Ils sont rejoints par Billy Fish (Rick Moranis), le manager d'Ellen, et le trio ainsi formé s'engouffre dans un univers de courses poursuites et de tueurs sans merci.

Le Test Blu-Ray

Image 4,5/5

Le master est tout simplement le meilleur sur le marché, toutes zones confondues. Le piqué est exceptionnel, reconstituant ces couleurs "néons" si typiques des années 80. Seule petite retenue, le grain a tendance à se faire trop présent lors des plans les plus sombres. Mais rien ne vient contrer ce constat : on est là face à un travail exceptionnel.

Son 5/5

DTS Master Audio 5.1 pour la VO, 2.0 pour l'excellente VF. Les deux sont claires comme le cristal.

Bonus 5/5

Un documentaire tout simplement indispensable est proposé en VOSTFR par cette édition Wild Side. "Souvenirs Des Rues De Feu", c'est 80 minutes de véritables anecdotes, pas du tout marketing comme peuvent l'être certaines featurettes. Ici, on apprend énormément, et nous vous recommandons très chaudement de ne pas passer à côté de ce programme. Bravo Wild Side !

 

Le film

Walter Hill est sans doute l'un des réalisateurs les plus sous-cotés de l'Histoire du cinéma. Et, comme d'habitude chez ces auteurs malheureusement passés sous silence, ils ont aussi les filmographies les plus intéressantes. De celles qui s'apparentent à un filon d'or, où chaque avancée est couronnée de succès. The Warriors et 48 Heures ont eu les honneurs de la reconnaissance, mais pas Les Rues De Feu, pourtant sans aucun doute l'un de ses tout meilleur film.

Comme souvent, Walter Hill aborde son scénario avec une modernité qui n'a d'égale que sa tendance à traiter ses histoires sous le prisme du western. C'est carrément criant dans Les Rues De Feu, avec son héros qui aurait tout à fait sa place dans un western crépusculaire, ou sa situation qui rappelle la partie classique du genre. Beaucoup moins survival que The Warriors, Les Rues De Feu trouve un ton bande dessinée qui correspond parfaitement à la vision de son auteur.

Mis à part Michael Paré (transparent comme à son habitude), le casting assure, la prestation de toutes et tous donne au film une dimension certaine. On prend notamment plaisir à découvrir un Willem Dafoe en tenue de cuir, complètement over the top. Si on ajoute une partie musicale un peu kitsch mais clairement réjouissante, Les Rues De Feu devient ce genre de spectacle intense, véritable plaisir pas du tout coupable qu'on prendra plaisir à compulser, et à poser sur la table de chevet.

8,5/10