Louise bourgoin : Je voulais savoir comment crier à 2cm de dilatation

Un heureux événement

Interrogée par Nikos Aliagas sur Europe 1, Louise Bourgoin est revenue sur les conditions de tournage exceptionnelles du film Un heureux évènement qui raconte les affres de la maternité, et tout ce qui résulte dans le couple de l'arrivée d'un enfant. L'actrice en a profité pour mettre en avant les premières réalisées dans le cadre du tournage de ce film, notamment l'apparition d'un vrai nouveau-né à l'écran.

"En général, dans le cinéma français, les nouveaux-nés sont des enfants de 6 mois qui pèsent déjà 10 kilos avec plein de cheveux" a-t-elle ironisé, "cette fois-ci nous avons eu la chance d'avoir dans une chambre à côté de la notre un nouveau-né de deux jours, dont la mère a accepté de le faire tourner dans le film parce que nous avons joué dans une vraie maternité". Une immmersion bienvenue qui est parfaitement retranscrite dans le film.

Dans un souci de réalisme, la comédienne indique avoir passé des heures à poser des tonnes de questions aux sages femmes "je voulais savoir comment crier à 2 cm de dilatation du col, à 5 cm. Je voulais savoir comment on allaite." un bon point pour l'actrice qui n'est pas encore maman elle-même, "mais ça reste un film d'amour avant tout, la rencontre entre un homme et une femme et leur enfant".

"On se pose aussi dans le film les questions que beaucoup se posent : comment faire l'amour après l'accouchement, comment intégrer le père dans la relation entre la mère et l'enfant" a-t-elle continué. Louise Bourgoin a donc, sous couvert de sa bonnomie habituelle, montré qu'elle semblait faire des choix de carrières qu'elle sait défendre, et qui au final, si le film est un peu trop documentaire, est un beau film sur la maternité.

Sébastien Nuttin

Ils jouent dans Un heureux événement Un heureux événement

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Un heureux événement