Luc Besson à propos de The Lady : le script m'a fait pleurer

The Lady

Interrogé ce matin sur Europe 1, le réalisateur français Luc Besson est longuement revenue sur l'opposante Birmane Aung San Suu Kyi à qui il consacre son film The Lady. Si son scénario se concentre sur l'histoire d'amour qu'elle a vécu avec son mari, et qui lui a donné de la force pour mener ses combats à leur terme. Si aujourd'hui la femme est libre, il n'en demeure pas moins que Luc Besson voulait faire un film qui respecte la vérité. Interview choc.

Luc Besson s'est entretenu avec Europe 1 à l'occasion la semaine prochaine de la sortie de son film consacré au prix nobel de la paix 1991 Aung Sun Suu Kyi, fille du général Birman qui a libéré son pays de la colonisaiotn anglaise il y a près de 60 ans. Orpheline à 12 ans, The Lady (du titre du film de Luc Besson) a connu la mort de son père alors qu'elle n'était agée que de deux ans. Réfugiée en Angleterre en tant qu'adulte, sa mère tombe malade. En lui rendant service, elle demande à sa famille d'attendre son retour. Mais éprise d'affection pour son pays natal, elle décidera de ne jamais revenir, et de se battre pour libérer la Birmanie de la dictature de la gente militaire au pouvoir.

Luc Besson est impressionné par cette femme. Indiquant que de nombreuses associations humantaires comme HumanRightWatch se battent depuis des décennies pour cette cause, le réalisateur du Cinquième Elément pense que le cinéma devait avoir sa part dans la narration de cette histoire humaine hors du commun. Une aventure comme il n'en n'a pas connu de ses contemporains, citant notamment Ghandi. Le destin a cependant, de l'aveu même de Besson, eu moins d'importance dans le film que l'histoire d'amour qui lie la femme avec son mari et sa famille. Ce qu'il a voulu montrer c'est que cet amour a été le moteur de la résistance exceptionnelle du prix nobel de la paix face à la junte.

Pour Besson cependant, elle une est nouvelle sorte d'héroïne dans le parcours cinématographique du réalisateur. en effet, elle est à l'extrême opposé de Jeanne D'Arc. Cette dernière étati jeune est s'était faite manipulée, par les français, les anglais et même par l'Eglise. Elle n'a, au contraire de la Birmane, pas choisi son destin, mais s'est vue le subir, bien qu'il fut glorieux en fin de compte. Luc Besson met en avant la principale arme de Suu Kyi : l'amour. Partisane de la non violence, et éprise de son pays, c'est ce qui a motivé son action tout au long de sa vie, c'est aussi ce qui a motivé le réalisateur pour raconter cette histoire, bien déifférente de celles qu'il a raconté par le passé, notamment quand on compare à l'histoire de Nikita, que cite le journaliste qui l'interroge.

S'il n'a pas pu tourner en Birmanie et a du le faire discrètement dans le pays voisin de Thailande afin de ne pas provoquer d'incident diplomatique entre les deux pays, Luc Besson a indiqué vouloir penser aux opposants birmans qui de par le monde n'ont pas revu leur pays depuis près de 20 ans. "Nous avons amené des caméras cachées en Birmanie, où nous avons filmé Rangoon comme elle est aujourd'hui. Je voulais permettre aux birmans de se rendre compte par eux-mêmes des changements de leur pays, et on ne pouvait pas tout faire en studio, il nous fallait du vrai. On a donc 17 heures de rush dont certains plans se sont retrouvés dans le film." mais de préciser "par contre, la maison d'Aung San Suu Kyi a du être entièrement reconstituée en studio. Nous avons eu le désir de rester les plus précis possible. La maison a été reconstruite au militmètre près, nous avons positionné un piano au même endroit que le vrai, de la même marque."

Concernant le choix des acteurs, c'est selon Besson Michelle Yoeh elle-même qui lui aurait remis le script lui demandant de mettre en scène. Et voilà une chose qui était faite. Luc Besson s'est attardé en des termes élogieux sur le travail de Yeoh sur The Lady, indiquant que "c'est le rôle de sa vie. Michelle a incarné Aung San Suu Kyi, s'est couché Aung San Suu Kyi, a mangé Aung San Suu Kyi. Elle était réellement devenue Aung San Suu Kyi, et ça se voit à l'écran. c'est saisissant." On veut bien le croire quand on voit ne serait-ce que la bande-annonce.

Le film est annoncé en salles la semaine prochaine. D'ici là, revoyez votre histoire de la Birmanie, Luc Besson vous en livrera les secrets intimes.

Sébastien Nuttin

Ils jouent dans The Lady The Lady

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de The Lady