Men in black 3, une bonne surprise après 10 ans d'absence

Men In Black III

Le mythe des hommes noirs existe depuis les années 50 aux États-Unis. Ils seraient apparus suite au potentiel crash d'un objet volant non identifié à Roswell. La rumeur de l'arrivée d'une entité biologique extraterrestre a fait son chemin et les hommes en noirs sont réputés pour intéragir auprès des curieux afin de les sensibiliser, violemment ou non, sur l'intérêt de se taire ou de nier les éventuels événements. Une telle idée, initiée principalement par Hoover, ne pouvait pas rester sans suite au pays du cinéma à effets spéciaux. Après des apparitions dans des séries télévisées telles que "The X-Files", les studios se sont concentrés sur l'opportunité de faire un film. Outre les apparitions des dits hommes en noirs et des aliens, on y retrouve tout l'aspect mythologie de la chose, tout en ajoutant la comédie dont Barry Sonnenfeld excelle. Nous sommes en 1997, et le réalisateur nous dévoile un duo inédit. Tommy Lee Jones, l'une des grandes gueules du cinéma, s'offre un rôle dans une comédie de SF. Il joue avet brio et classe, au côté de Will Smith, figure emblématique de la série "Le Prince de Bel Air" et forcément apparu dans des films à succès et à gros budgets comme "Independence Day". Le succès est au rendez-vous et un second opus voit le jour en 2002. Le film se veut plus divertissant et moins novateur. On y retrouvait malgré tout l'humour et le casting du premier opus. L'année 2012 marque le retour de "Men In Black" dans les salles obscures...

Au casting, nous retrouvons les deux protagonistes des opus précédents auxquels s'ajoute le même réalisateur et le même compositeur. S'ajoute par ailleurs un nouveau rôle dans lequel Josh Brolin trouve ses marques et dévoile une nouvelle facette. L'acteur, propulsé gamin au devant de la scène en jouant dans le mythique "Goonies", joue le rôle de Tommy Lee Jones dans les années 60. Le mimémisme est frappant et on ne peut que se marrer de voir à quel point à Tommy Lee Jones, réputé pour petre bourru, joue sur son aspect d'homme sage. On y suit donc l'aventure de K, éliminé de l'espace et du temps, et la mission de survie lancée par J dans les années 60, pour empêcher le meurtre de K. A l'instar de "Back to the Future" ou "Code Quantum",  on retrouve l'esprit, correction dans le temps, et on se divertie avec un certain plaisir.

Reste à parler des aliens et des décors pour lesquels, les muppestistes et autres maquilleurs, ont fait des miracles. On se retrouve dans l'ambiance 60's et c'est plutôt jouissif ! On retrouve par ailleurs l'excellente bande-originale de Danny Elfman, grand compositeur attitré de Tim Burton, qui fait d'ailleurs une apparition dans le film, au même titre que Lady Gaga. Le thème principal reste le même et on apprécie encore le côté mélomane de l'homme. Malgré le fait que j'apprécie le rappeur Pitbull, je reste surpris de son choix pour le score final sans que Will Smith n'y participe. Le thème du premier opus reste emblématique.

Ce dernier opus est divertissant et offre un aspect comédie d'extraterrestres alors que Prometheus a fait sa sortie en salles et l'aspect humour n'est pas à la noce avec Ridley Scott... On vous en reparlera dans quelques jours. MIB3 est une bonne surprise que l'on conseille à tous les fans du genre.

Olivier Chironnier

Ils jouent dans Men In Black III Men In Black III

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Men In Black III