Retour sur la Première française de Silent Hill 2 et notre avis sur le film

Silent Hill: Revelation 3D

Dans le cadre de la 2ème édition du Pifff (Paris International Fantastic Film Festival) s'est tenue hier soir en guise de clôture la première officielle française de Silent Hill 2 .

D'aucun reprochent très souvent aux distributeurs de ne jamais jouer le jeu des avant premières animées, si ce n'est la présence d'une partie du cast , pour son Silent Hill 2 Metropolitan avait mis le paquet au Gaumont opéra. Smoke machine à l'entrée et dans cette brume artificielle des créatures étranges, les célèbres infirmières torturées du jeu armées de couteaux et hachoirs. Et il y en avait beaucoup pour accueillir presse et public. Dissémines tout le long du trajet nous menant à la salle il n'était pas rare de voir des spectateurs se prendre au jeu des photos avec ces demoiselles de la mort.

Bien installés dans la salle nous attendons alors la fin de la cérémonie de remise des prix du pifff qui s'éternise avec la diffusion des courts métrages gagnants, intéressants au passage. Puis l'annonce du film et la salle s'éteint, un stroboscope se met en marche et les infirmières déambulent dans les escaliers de la salle 1 pour venir de placer avec leur démarche si particulière devant l'écran tout en en musique d'ambiance. Sont alors appelés sur scène le réalisateur et le producteur. Une présentation rapide et le film est lancé en 3D.

Le réalisateur au centre et sur sa gauche sur la photo le producteur Hadida

Les charmantes infirmières

Le film justement posé un gros problème. Ne prends pas la relève du génial Christophe Gans qui veut et cela se ressens très vite avec c numéro 2 trop artificiel. Silent Hill reste dans la domaine vidéo ludique le concurrent numéro 1 de résident evil (les adaptations filmiques sont distribués toutes les 2 par métro,NDLR) et par le même coup au cinéma. Si RE s'est un peu perdu dans l'action et le grand foutoir Silent Hill persiste dans son ambiance crasseuse, gore et malsaine. Ce 2 ème opus profite d'une bonne entrée en matière avec cet amusement park inquiétant, ses créatures et une dose de sang. La patte graphique est respectée le long du métrage et on retrouve les décors du jeu, son bestiaire . Rien à redire donc sur l'habillage. On retiendra quelques scènes bien craspec dont une n'est pas sans nous rappeler la maison de cire. Des idées il y en a, des séquences torturées aussi mais alors pour le reste...

On a clairement l'impression d'un manque de liant, de montage et d'enchaînements. En gros des bonnes scènes qui ne servent pas le film dont le scénario est franchement limite et les interactions entre acteurs téléphonées voir ridicules et risibles. Twists d'un autre âge, arrivée à Silent Hill trop précipitée. Il manque du temps au film. Dommageable aussi ce manque totale de tension ce qui est pourtant la marque de fabrique du jeu. Pas une once de peur ou d'adrénaline. Le film n'est pas un foirage complet, quelques séquences faisant leur effet mais on est forcément déçu du résultat. À noter une 3D pour le coup bien utilisée avec les cendres qui envahiront votre espace, une profondeur de champ et des jaillissements gore.

Silent Hill contrairement à son titre ne réponds pas à nos attentes et ne révèle rien du tout.

Nicolas Lepretre

Ils jouent dans Silent Hill: Revelation 3D Silent Hill: Revelation 3D

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Silent Hill: Revelation 3D