Star Trek Into Darkness: un show (presque) epoustoufflant

Star Trek Into Darkness

Vendredi dernier se tenait au cinéma Pathé Quai d'Ivry la première officielle française de Star Trek Into Darkness en présence de son réalisateur J.J. Abrams qui allait donner une masterclass une fois le film terminé. Nous y étions et voici ce que l'on a pensé du film et les photos de la masterclass qui a suivi.

L'avis de Nicolas Leprêtre:

En 2009 un certain J.J. Abrams redonnait un coup de lifting et de punch a l'une des sagas majeurs de la science-fiction : Star Trek. Équipage rajeunit, origines de sa formation, SFX impressionnants, un certain sens de la mise en scène et un rythme trépidant : les ingrédients d'un succès et au-delà la découverte pour une nouvelle génération d'un univers et de ses personnages.

4 ans plus tard voici enfin une suite très attendue : Into Darkness qui comme son titre l'indique annonce la couleur et des temps sombres. Mais qu'en est-il au bout de 2h de métrage ?

Star trek Into Darkness est avant tout un spectacle de divertissement impressionnant,  ou les effets spéciaux et vrais décors illuminent l’écran. Visuellement et techniquement du très haut niveau qui n'est pas pour déplaire aux fans de science-fiction.
L’expérience ciné est à ce titre amplifiée en IMAX aussi bien pour l'image que le son.

Côté casting on retrouve l'intégralité de l'équipage du premier film avec quelques ajouts. Très intéressant est la relation entre Kirk et Spock , cette amitié très spéciale naissante qui sera à l'origine d'un humour un peu plus présent dans ce second opus pourtant censé être plus dark.
L'atout majeur de Star Trek 2 restant son méchant bien iconique interprète par Benedict Cumberbatch (Sherlock Holmes entre autre) absolument fabuleux dans son rôle. Enfin un méchant charismatique et troublant.
Le seul hic le film n’arrive pas à se mettre au diapason de son entité maléfique et on ressent comme un manque, une dernière partie vindicative, explosive oubliée. C'est bien dommage et quelque part aussi frustrant.

Autre point si le film nous en met plein les yeux il est aussi moins émotionnel que son aîné. Comme souvent avec des reboots de franchise ou numéro 1 la découverte des personnages, leurs relations naissantes, la création du mythe est toujours quelque chose de grisant .Dans cette suite on perd la surprise.
Notons aussi qu'on nous promettait la découverte et l'exploration de l’univers, un peu le leitmotiv d'ailleurs de la saga Star Trek et qu'encore une fois l'action ne se concentre que sur deux planètes. On a l'impression de repousser à chaque fois l’échéance. En même temps serait on encore dans le cinéma ou plutôt la série ...

Après ne boudons pas notre plaisir non plus, ce star trek est un bon film de science-fiction qui plaira aux amateurs de vaisseaux, de décors gigantesques, de la saga.

Star trek Into Darkness est un vrai show pyrotechnique, un divertissement de qualité qui autant pu être encore meilleur s'il avait gommé quelques erreurs ou frustrations.

Le réalisateur J.J. Abrams qui s'est entretenu pendant plus d'1 heure sur le film.

Photos de notre confrère Mulder de Mulderville.net

Nicolas Lepretre

Ils jouent dans Star Trek Into Darkness Star Trek Into Darkness

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Star Trek Into Darkness