Evil Dead : un reboot bien saignant et généreux

Evil Dead

Vendredi 19 Avril avait lieu au célèbre cinéma Le Grand Rex mais pas dans la grande salle malheureusement la première française d'Evil Dead suivi d'une rencontre avec le réalisateur du film Fede Alvarez. Ce dernier a répondu aux questions du public sur ce remake de la franchise. Nous étions bien sûr sur place.

Notre spécialiste du cinéma d'horreur Romain Moelo nous livre son avis éclairé sur le film:

Attendu avec grande crainte, le remake d’Evil Dead débarque enfin sur nos écrans. Toucher à une référence absolue du cinéma horrifique est rarement une bonne idée et Fede Alvarez a été pendant un long moment l’homme à abattre sur beaucoup de forums spécialisés ….. Pourtant l’homme ne manquait pas de bonne volonté, Les premières images étaient plutôt rassurantes et l’annonce de 0 cgi ne pouvait que ravir les amateurs de sang. Vendu mercantilement depuis quelques semaines comme : « l’expérience cinématographique la plus terrifiante », L’opportunité d’assister à l’avant première au grand  Rex (une salle hautement mythique pour les fans de l’œuvre de Raimi) ne pouvait se refuser ! Verdict : Un film en deux temps qu’il serait dommage de bouder.

Pourtant c’était mal parti ! L’intro même si mignonette, casse d’emblée les surprises à venir et le mystère entourant notre chère cabane !   Justifiée lors du débat post-film par Fede himself, comme une scène d’exposition permettant aux jeunes spectateurs de comprendre ce qui les attends, faire  une espèce « d’auto spoile » dès les premières minutes est assez fortiche ! L’horreur n’est efficace que si l’on ne s’y attend pas …. En 3 min, c’est déjà raté ! La suite n’est pas forcement folichonne,  la photo est jolie mais  la trame et les protagonistes surclichés  agassent. On se demande très vite ce que l’on fait dans cette galère ! On a hâte de passer aux choses sérieuses et l’on commence à craindre que les seuls trucks sympas ont déjà tous été révélés dans la bande annonce ….

Alors, pourquoi ?? Pourquoi, je conseille ce film malgré tout ? Et bien pour ces « choses sérieuses » justement .  Evil dead 2013 c’est un peu comme une calzone trop cuite,  brulé à l’extérieur mais diablement généreux à l’intérieur ! Après une première partie assez longue, le film démarre enfin sur ce que l’on attendait ! Voir  Le Mal (avec un grand M) se déchainer sur une bande de jeunes ! Et chers amis, je peux vous dire que l’on retrouve enfin un truck disparu depuis quelques temps : Le VRAI GROS GORE  QUI TACHE sur grand écran!!! C’est là du reste que le film fout quelques claques tant le père Alvarez est jusqu’au boutiste dans la démarche ! Les Saw et autres Piranha 3d sont des épisodes de Dora l’exploratrice, ici on est plus proche du grand guignol de braindead que du plan timide sur quelques corps mutilés !  Ça fait plaisir !  Le fan service n’est également pas en reste et les twists bien pensés. Ce n’est pas que du bête copié collé et le final est inatendu. On a échappé au pire….. Ouf ! 

Evil dead ne restera pas dans les mémoires, mais  après un début calamiteux, il évite le pilori pour se placer sans trop de soucis parmi les petits films sympathiques, idéaux pour combler un manque malsain de tripaille ! Ce n’est pas grand-chose, certes, mais ce n’est déjà pas si mal.

Le réalisateur Fede Alavarez au centre

Nicolas Lepretre

Ils jouent dans Evil Dead Evil Dead

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Evil Dead