Le Biopic sur Diana : une vraie deception mais une belle interpretation

UGC propose de temps en temps à ses abonnés de participer au panel du Label UGC. C’est dans ce cadre que j’ai pu voir « Diana », le dernier film de Oliver Hirschbiegel (« La chute », « Invasion »,…) avec Naomi Watts (« Les promesses de l’ombre », « Fair game »,…) et Naveen Andrews (« A vif », « Lost »,…).

Ce film retrace les deux dernières années de la Princesse avant sa mort et surtout de son histoire d’amour avec Hasnat Khan.

Ce biopic est magnifiquement interprété par Naomi Watts qui est juste dans ses émotions sans en faire trop. Elle incarne très bien la Reine des cœurs mais malheureusement c’est le seul point positif du film. Car à son opposé Naveen Andrews n’est pas crédible en amoureux de la princesse… Il en fait trop et finit par être dur à supporter. Les passages entre les deux acteurs sont sans saveur et bien que Naomi Watts interprète bien son personnage, certaines scènes en deviennent ridicules. On en ri alors que c’est sensé émouvoir… dommage…
Seul les passages où on la voit dans ses œuvres caritatives intéressent… Juste et non larmoyant…
La musique du film est plate et sirupeuse. De plus l’utilisation de « Ne me quitte pas » de Jacques Brel est mal choisie et mal utilisée.
La voie proposée pour expliquer l’acharnement des paparazzis contre elle est d’après moi lourde de sens. Alors c’est peut être une façon de ne pas trop édulcoré la vie de la Princesse mais il y avait surement un autre moyen de le faire.

Enfin la réalisation, à l’image de sa musique est aussi plate et sans saveur…

Nadège Deschamps

Ils jouent dans Diana Diana

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Diana