Retour sur la première Nantaise de Eyjafjallajökull en présence de l'équipe du film

De passage à Nantes, je décide de faire une infidélité à mon cher UGC des Halles pour assister à l’avant-première de Eyjafjallajökull au Gaumont du centre-ville, suivie d’un débat avec le réalisateur Alexandre Coffre et les deux acteurs principaux, Dany Boon et Valérie Bonneton. Avec presque une demi-heure de retard, le film est enfin lancé (on repassera pour l'organisation…).

Bon, on s’y attendait, ce n’est pas le chef d’œuvre de l’année, mais si on se débranche le cerveau, on rigole bien quand même. Pas autant, néanmoins, que lorsque nos trois lascars débarquent, survoltés, petits yeux et teint légèrement rosé par un repas visiblement bien arrosé. Le public est extrêmement enthousiaste, profite de la disponibilité des acteurs pour obtenir des autographes, rit à gorge déployée aux plaisanteries et anecdotes d’un Dany Boon qui ne s’arrête plus, et applaudit après le live de Cécile ma fille, la chanson du film, ainsi qu’au mythique « À taaaable ! » de Fais pas ci, fais pas ça, que Valérie Bonneton hurle à deux reprises, à la demande d’un jeune ado. Dany nous explique que le goût de la comédie lui est venu à 10 ans et a finalement pris le dessus après une vaine tentative de sa part de devenir un beau ténébreux qui ferait craquer les filles ; Valérie nous apprend que c’est à 18 ans, en jouant une Ismène involontairement désopilante dans une adaptation d’Antigone au lycée, qu’elle a réellement pris conscience de son potentiel comique.

Lorsqu’on leur demande s’ils ont envie de s’essayer à un autre registre, c’est avec une surprenante sincérité qu’ils répondent que faire rire les gens leur est tellement agréable qu’ils n’aspirent pas forcément à autre chose. À défaut d’avoir un film exceptionnel rempli de stars intouchables, on apprécie ce naturel et cette lucidité : non, Eyjafjallajökull ne restera pas gravé dans l’histoire, ses interprètes en sont bien conscients, mais cette amusante rencontre adoucira certainement les jugements trop sévères. Vous excuserez la piètre qualité de la photo, prise avec mon portable, car je n’avais malheureusement pas mon appareil photo.

Coralie Ls

Ils jouent dans Eyjafjallajökull Eyjafjallajökull

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Eyjafjallajökull