Le Hobbit La Désolation de Smaug: Epic , impressionnant , magique

Le Hobbit : la Désolation de Smaug

Peter Jackson nous entraîne de nouveau dans un tourbillon d'émotions et nous offre une suite impressionnante et plus dark au Hobbit .
Oui cette nouvelle trilogie prend le même chemin que la première et se bonifie au fil des épisodes. La désolation de Smaug est plus énorme, plus épique, plus fort. La magie opère une fois de plus. Un univers si vaste et si Riche qu'on aimerait qu'il ne finisse jamais.

De nouveaux visages apparaissent : Tauriel en tête, de vieilles connaissances sont de retour et d'autres évoquées et bien sur la compagnie des 13 nains , Bilbo , Ganfalf.
Quel incroyable bestiaire également ! Azog , des araignées géantes , des orques , ouargs et puis surtout un certain dragon , le nommé Smaug qui crève l'écran . C'était l'attente de tous les fans du livre et même des films : le dragon qui règne sur Erebor . Bravo aux artistes de Weta pour son design réussi, sa splendeur, son envergure et sa puissance. Les scènes avec Smaug sont plutôt destructives.

Techniquement et visuellement le film assure et nous impressionne une fois de plus. C'est beau, très fluide et la 3D apporte une vraie interaction au spectateur. Howard Shore compose avec les thèmes propres à la saga, rien de révolutionnaire en soit mais on replonge d’emblée dans l’univers.

L'histoire reprend là ou s'était arrêté le premier film et continue la quête de la compagnie. Les rouages de l’intrigue se mettent en place et la bataille finale s’annonce. De nombreuses surprises, quelques pincées d’humour, beaucoup d’action, un épisode plus imposant.
Le film est très rythmé, les séquences d'action superbement bien orchestrées et les personnages tourmentés : Corruption par la richesse,  l’anneau unique. Résolument plus sombre de par le récit, la Désolation de Smaug est empli de noirceur et l’ombre du mal rode.
Oui PJ a réussi une fois de plus son pari et c’est avec une grande frustration mais également une une grande impatience que nous aimerions découvrir le dernier volet de sa trilogie. Cette année va paraître très longue…

Nicolas Lepretre

Ils jouent dans Le Hobbit : la Désolation de Smaug Le Hobbit : la Désolation de Smaug

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Le Hobbit : la Désolation de Smaug