[Critique] Maléfique : Angelina Jolie plus mystique que jamais dans cette belle variation du conte

Maléfique

Disney adapte l’un de ses grands classiques : La Belle au bois dormant et remet au goût du jour ce dessin animé de 1959 dans une version Live en se focalisant sur le personnage de la méchante sorcière : Maléfique.

Une vraie prise de risque par Disney d’orienter son film sur un méchant ? Un pari en effet et des notes de subtilité dans le rôle incarné à l’écran par la belle Angelina Jolie qui semble s’être bien amusée sur le tournage et offre un vrai personnage de fiction et une interprétation de haut vol.
Maléfique est une femme torturée qui derrière ses apparats de méchante s’avère aussi aimante et meurtrie. C'est d’ailleurs toute cette dualité dans le personnage qui démarque ce film des autres productions.

Visuellement si l’on met de côté certains effets spéciaux un peu approximatif (les séquences de vol sont trop numériques) les décors, les maquillages, le costume de Maléfique, l’univers sont très réussis et féeriques. Car il ne faudrait pas oublier que nous sommes dans un conte et qui dit conte dit également un peu de magie, de féerie. Certaines scènes s’apparentent même à des tableaux, de vraies pentures et on retrouve l’esprit du dessin animé, un jeu d’ombres  permanent, des effets de lumière et la musique, là aussi un très beau score épique comme il se doit.

Maléfique est une belle adaptation et variation du conte. Un divertissement familial qui n’en reste pas pour autant trop idyllique et développe des thèmes bien réels et actuels.

Nicolas Lepretre

Ils jouent dans Maléfique Maléfique

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Maléfique