[Disney] Planes 2 - Critique et conférence de presse

A l'occasion de la sortie de Planes 2 le 23 juillet, notre rédaction a pu assister à différents évènements autour du film. En voici le compte rendu.

Disney Art Challenge

C'est la seconde édition du Disney Art Challenge. Entre le 6 janvier et le 25 avril 2014, The Walt Disney Company a proposé aux étudiants du Réseau des Ecoles de Cinéma d’Animation (RECA) de réaliser un dessin sur le thème « Dans les airs ». Les étudiants ont ainsi réalisé un dessin mettant en scène un personnage et un décor sur le thème choisi. Une phase de pré-sélection a permis à un jury composé de professionnels et personnalités reconnus français, de sélectionner non pas dix, mais dix-sept finalistes (sur environ 300 dessins reçus).

John Lasseter, Directeur artistique de Walt Disney Animation Studios et de Pixar Animation Studios, a sélectionné avec ses équipes créatives les trois lauréats du concours :

1er : Arnold Feder - Le souffleur de nuages gagne un chèque d'un montant de 8000 euros pour financer ses études.

2nd : Arnaud Tribout - Air mail  gagne un chèque d'un montant de 5000 euros pour financer ses études.

3ème : Arina Korczynski - Chauve-souris Nyctophobe gagne un chèque d'un montant de 4000 euros pour financer ses études.

 

Il est aussi possible au public d'élire le meilleur dessin. Pour cela, il suffit de vous rendre à cette adresse jusqu'au 23 juillet :http://divertissement.disney.fr/disney-art-challenge-2014-prix-du-public#0. Le gagnant remportera un prix de 2000 euros.

 

Les étudiants étaient présents sur scène pour montrer leur dessin. Après cette remise de prix, nous avons pu découvrir Planes 2.

 

A la fin de la projection, il était possible de voir les œuvres des 300 participants que furent exposés dans le hall du cinéma.

 

 

Avis sur le film

Note : 3/5

Planes 2 est un sympathique film d'animation dont la cible première reste les jeunes enfants. Mais les adultes y trouveront un peu leur compte avec des références qui leur sont clairement destinées. Le film est assez drôle et on ne s'ennuie pas.

La musique du film est excellente et le petit passage d'AC/DC donnera encore plus de dynamisme au film qui en possède déjà pas mal.

L'animation, centrée sur les soldats du feu, donne aussi de beaux messages : l'écologie et le métier de pompier. Ca donnera peut être à la jeune génération des projets de métier…

 

Conférence de presse

 

 

C'est une conférence de presse pleine d'humour et de bonne humeur à laquelle nous avons pu assister. Fred Testot et Audrey Lamy sont toujours prêt à faire des blagues.

 

Journaliste à Fred : Est-ce que le métier de pilote d'avion était l'un de ses rêves d'enfant ?

Fred : Oui un rêve d'enfant, être pilote d'avion, footballeur et pompier.

C'est pour ca qu'il a décidé qu'il fallait qu'on sorte le film qui parle d'avion et de pompier pendant la coupe du monde. (rire)

Le rêve est réalisé.

Journaliste à Fred : Est-ce un rêve d'enfant de doubler un Disney ?

Oui et c'est la 4eme fois, il a joué un mouflon dans Frères des Ours, un pigeon et un chat dans Volt, un avion dans Planes 1 et un avion presque hydravion dans Planes 2… Donc en fait ca fait 5.

En déjeunant avec Audrey Lami, il se disait que c'est marrant de se retrouver en vrai dans un Disney puisque c'est les premiers dessins animés qu'on a vu étant petit.

Parce que oui, on a été petit…

Audrey: chaque année elle avait sa cassette VHS (rire)

Fred : donc tu as plus de 70 ans

Animatrice : Quel est votre premier dessins animés?

Fred : C'était sur un 78 tour c'était sonore. Ca devait être Pierre et le Loup.

Audrey : Cendrillon, la belle au bois dormant

Fred : La belle et le clochard aussi non?

Audrey : oui tu m'écoutes beaucoup…

Fred : je suis très à l'écoute de ce que tu peux dire sur tous les sujets. Tu es quelqu'un qui me passionne. D'ailleurs la question n'a pas été posée mais j'ai été très ami avec Ratatouille… On s'appelle toujours, il bosse à l'étranger car il a cartonné avec son restaurant… J'ai vu des trucs sur twitter demandant oui est-ce qu'ils sont toujours potes ou pas avec Ratatouille…

Animatrice : Maintenant nous sommes fixés et rassurés.

Fred : Il a un restaurant en Norvège… Voilà le scoop…

Animatrice : Question ?

Fred : ou pas… on peut aussi se regarder le reste de la journée…

Animatrice : On sait maintenant que vous êtes un pro dans l'animation, on vient de l'apprendre.

Fred : oui oui j'ai une belle voxographie

Audrey : Oh tu l'as ressorti

Animatrice : ah c'est beau comme mot

Fred : Mais Audrey aussi, Elle fait partie des ténors de la voxograhie hein !

Animatrice : Audrey d'après ce que j'ai cru comprendre avait une tout tout petit rôle dans un film qui parlait de prince charmant. J'ai vu que vous aviez fait un tout petit bout de voix ou alors c'était la première fois cette fois-ci?

Audrey : Qu'est-ce que c'était ? Alors je ne sais pas du tout…

Animatrice : un dessin animé avec un prince charmant, Le Prince presque charmant traduit comme ca en français.

Audrey : aaaah oui, ou là ca fait longtemps

L'animatrice fouille dans ses papiers pour retrouver le titre exact…

Fred : un diner presque parfait ?

Animatrice : Genre un prince presque charmant, un truc comme ça…

Audrey : Mais je ne m'en souviens même plus.

Animatrice : c'était il y a très longtemps. J'ai vu ça, ça m'a fait rire.

Audrey : oui j'avais un mot quoi c'est beau quand meme

Animatrice : oui c'est ça. La première fois que vous vous êtes retrouvé en vrai condition, car c'est un rôle super important, c'est l'amoureuse…

Audrey : l'accompagnatrice

Animatrice : comment vous vous êtes habitué à ça? Rapidement, est-ce qu'on vous a laissé improviser? Comment ca se passait?

Audrey : je l'ai très bien sentie

Une personne entre dans la salle de conférence de presse…

Fred : C'est à cette heure là que tu arrives ?

Journaliste : la ligne 6 a eu des petits soucis…

Audrey : assied toi… Il y a donc une place juste en face.

Fred : Dans ce cas là on regarde les portable hein (Fred sort le sien et s'installe bien confortablement dans sa chaise).

Audrey : j'ai passé les essais pour savoir si la voix correspondait au personnage et comme c'est le genre de personnage que j'ai l'habitude de jouer puisque qu'elle est  pepsi

Fred : elle est fantasque

Audrey : Elle est fantasque, elle aime la vie et elle est surtout très amoureuse de Dusty et comme je suis très amoureuse de Fred…

Fred : voilà…

Audrey : Finalement mon rôle reflétait la réalité et j'ai accepté.

Fred : et moi aussi j'ai accepté..

Animatrice : le réalisateur et le producteur nous ont dit qu'ils avaient beaucoup laissé place à l'impro pour les voix américaines. Est-ce que ca a été le cas en France ou alors vous aviez des dialogues très précis à respecter?

Fred : En trois sous chapitres et en trois briques (rire de l'assistance) Ah tiens il y a donc des vieux ici… (référence au jeu Pyramide où il fallait faire deviner un mot en donnant des synonymes de celui-ci et en un certains nombre de tentatives (les briques) - ndlr).

Il y a toujours une différence par rapport à la traduction française, ça je ne vous l'apprend pas. Deuxièmement il y a une différence selon les voix, selon l'interprétation, c'est pour ca qu'on est là aussi. C'est pour amener un peu de notre petite fantaisie, notre joie de vivre dans l'interprétation et parfois il y a des mots qui changent car c'est pas la bonne traduction. Parfois parce que c'est l'intonation qui change en français car on est dans une autre énergie à ce moment là et effectivement ce n'est pas du copier coller sinon on l'aurait fait sur l'ordinateur et envoyer par internet directement sur les écrans.

Là ca n'a pas été le cas, on laisse les artistes s'exprimer et la Disney compagnie est très à l'aise avec ça pour  respecter la personnalité de tout à chacun.

Audrey : c'est bien dit.

Fred : Très longue phrase mais qui veut dire quelque chose car la majorité du temps je connais ce type et à 90 % des cas il fait des phrases incompréhensibles. Et là on sait pas pourquoi aujourd'hui, touché par la grâce, France – Allemagne

Animatrice : c'est à 18h

Journaliste à Audrey : Première question ; est-ce que le personnage vous ressemble ? Deuxième question : on parlait de votre première expérience mais vous avez aussi fait une voix dans Moi, Moche et Méchant, quelle expérience vous en avez retenu?

Audrey : Et bien une très bonne expérience puisque j'ai renouvelé pour Planes.  Et ce qui me ressemble dans le personnage : le dynamisme, la positivité, l'envie, la générosité, l'amour.

Fred : Le peps

Audrey : Le peps, voilà tout ca, Je n'ai pas essayé de chercher un personnage, il était déjà bien dessiné et le caractère bien défini après j'ai apporté ma fantaisie, ma folie que j'ai déjà spontanément.

Fred : Permettez moi de vous dire que c'est très réussi Audrey…

Animatrice : J'ai quand même retrouvé le titre parce que ça m'a énervé : ça s'appelait Cendrillon et le prince pas trop charmant (Happily and ever after) 2007 Voilà ça a été la première incursion dans le monde des voix.

Animatrice à la journaliste arrivée en retard : N'avez vous pas une question précise?

Journaliste : ce n'est pas une question, c'est une remarque parce que Planes j'avais beaucoup aimé le premier c'est pour ça que c'est un plaisir pour moi de m'occuper de la critique du second et j'ai toujours préféré les versions françaises au version originale généralement pour les dessins animés parce que je trouve comme l'avait dit je crois l'un des dirigeants de la société qui dirige les doublages pour Disney. Il disait les doublages français sont toujours plus exceptionnels car la langue française est tellement riche, il y a tellement d'expressions, de nuances. Il est vrai qu'on a de la chance d'avoir des personnalités comme vous qui ont beaucoup de talent, du peps, qui savent faire rire, qui savent vraiment…

Fred : c'est une amie de la famille hein…

Journaliste : non mais c'est vrai. Moi j'en suis fière quand je suis à l'étranger et qu'on vous connaît, pour moi c'est une grande fierté. Par exemple Audrey Lamy, toujours aussi resplendissante même au niveau de la voix ca se ressent. Et puis bon Fred c'est inutile de le présenter.

Animatrice : c'est Fred quoi…

Fred : bon bah je vais y aller là dessus hein.

Animatrice : tout est dit…

Journaliste : je n'ai pas vraiment de question car c'est vrai que j'ai vraiment beaucoup aimé le doublage de Planes qui a été très catchy, c'est ce qui a vraiment rythmé le film qui convient à la fois aux enfants et aux adultes. Il faut pas oublier que Planes 2 c'est DisneyToons studio, c'est pas comme Frozen (La reine des neiges- ndlr) ou autre. Ca m'a aussi parlé et votre prestation en tant qu'adulte a été largement réussi.

Fred : Et bien merci

Applaudissements de la salle

Fred : ce qui est marrant, c'est vrai c'est qu'il y a beaucoup de chose dans le deux, plus que dans le 1 mais en même temps, il y a plein de messages que ce soit sur l'écologie par rapport aux forêts et les soldats du feu qui sont mis en valeur. Nous sommes allées voir les vrais soldats du feu qui font du canadair pour faire un exercice grandeur nature avec les pompiers au sol et tout. J'ai exaucé mon rêve de pompier. Et il y a ce message là aussi si ca peut permettre à des gens de ce dire j'ai envie de devenir pompier volontaire parce que l'on peut exercer un métier à côté et être pompier volontaire. J'ai des amis qui le font. Tant mieux s'il y a un message comme ca en même temps qu'être drôle, pleins d'action. Il y a du AC/DC. Faut le noter c'est quand même très varié et pour tout le monde. Encore plus que le premier d'ailleurs. On peut être déçu dans une suite souvent, mais là.. Qu'est-ce que ca va être le 60? Qui fera 6 heures, c'est un scoop!!

Journaliste : vous serez toujours là?

Fred : oui je serais le grand-père de tous les petits Dusty jr.

Animatrice : Vous venez de dire que vous avez des amis qui sont pompiers volontaires par moment. Vous leur avez parlé ?

Fred : je leur ai dit que je participais à ce projet, que ca lui faisait doublement plaisir par rapport à un dessins animés autre c'est qu'il y a ce message, qu'il y a une ouverture ou on explique que ca existe et qu'on va pouvoir en parler dans la presse. Car on a besoin de pompiers volontaires en France.  Mes deux amis qui font ca en Corse sont hyper fier qu'on mette à l'honneur aussi ca. Pour eux c'est un sacerdoce, c'est vraiment j'ai envie de sauver des gens et tout le temps que je donne comme tous ceux qui participent à des associations ou juste qui sont gentils la journée. Juste être gentil une journée comme ça. Par exemple Madame, je me lève, je ne la connais pas, je vais lui faire une bise. Ca c'est de l'associatif. Je lui fait la bise, elle me fait la bise, on s'est tous les deux aider dans une association commune, celle du bisou bisou qui donne du bien au gens.

Animatrice : Vous savez qu'il y a une femme incroyable qu'on appelle Ama que vous connaissez peut être et qui va dans le monde entier, elle ne fait que ça : des hugs (câlins – ndlr). C'est une figure du bouddhisme contemporain et qui est absolument extraordinaire et c'est son principe. Ce que vous venez de faire c'est son principe.

Fred (s'adressant à un journaliste portant le maillot allemand) : l'équipe d'Allemagne veut peut être réagir sur le score. Vous avez un pronostic Monsieur?

Journaliste : 2 à 1 pour l'Allemagne

Autre journaliste : non mais vous, vous avez un pronostic? On pourra ressortir la vidéo après le match.

Fred : je vais dire 3 à 0 pour la France (Score final 1 à 0 pour l'Allemagne – ndlr). Celui là il est beau à ressortir si c'est vrai. Je pourrais dire 2 à 2 et au penalty mais celui là il est beau à ressortit. Tu vois je te l'avais dit lui il sait toujours tout sur le foot. Putain j'aurais du parier.

Journaliste : puisqu'on parle de foot, à l'occasion de la sortie du premier il avait été dit que Fred est la personne qui peut le mieux représenter Dusty. J'ai appris récemment que tu t'étais engagé dans le foot au départ et suite à une blessure tu as du arrêter et te diriger vers autre chose ce qui est proche de ce qui est arrivé à Dusty.

Fred : pour faire Dusty, ils se sont beaucoup inspirés de ma biographie que j'ai sorti quand j'avais 25 ans…

Bon après c'est le hasard pour le coup mais c'est vrai et c'est valable pour plein de gens. On a tous des blessures différentes. Là c'est sportif et ça empêche d'aller d'un côté et on se retrouve par des rencontres après est-ce qu'il y a du hasard ou pas. Moi je crois qu'il n'y a pas de hasard. Chacun a ses croyances. Après on a tous des accidents ou des barrières ou des ouvertures. Après faut être sensible à ça et se diriger là où on se sent bien. Voilà c'est ma réponse, je ne sais pas si elle est bien…

Audrey : si si elle est super.

Fred : on n'est pas obligé de faire des bonnes réponses non plus. Voilà c'est une réponse. Chacun fait ce qu'il veut surtout.

Animatrice : et on se retrouve voie d'un avion, réalisateur…

Fred : Non mais c'est marrant de voir ce qu'il se passe. Il y a de belles journées parfois comme ça. Faut en profiter, il ne faut pas gâcher. D'ailleurs journée gâcher où il commence à faire trop chaud il va falloir se barrer d'ici. (Fred se lève et va ouvrir la porte fenêtre pour faire de l'air tout en faisant des blagues.)

Journaliste à Fred : Vous qui avez participé au deux films, trouvez-vous que celui-ci est plus original que le premier qui en soit ressemble quand même à Cars, toujours une course?

Fred : Plus de choses oui mais je suis content qu'avec le premier on est posé  le personnage. Justement la plaisanterie par rapport à Cars mais même là c'est différent car être dans l'air ca n'a rien à voir mais ce qui est génial dans le deux c'est qu'on part dans pleins d'histoire dans l'histoire. Et c'est plus plaisant car il y a plus de choses c'est vrai. Je suis donc encore plus heureux.

Journaliste à Audrey : on peut vous voir dans scènes de ménage ainsi que dans Ce soir je vais tuer l'assassin de mon fils, ce n'est pas difficile de se glisser dans la peau de personnage totalement différent mentalement?

Audrey : Mentalement non, je ne me torture jamais pour faire ce que je fais. Je le fais toujours avec beaucoup de sincérité et de simplicité donc je ne suis jamais torturé quand je vais faire ce genre de rôle plus dans la tragédie. Et oui on peut penser que je vais rentrer chez moi totalement dépressive mais pas du tout. Quelque soit le registre ou les rôles que j'interprète, c'est toujours fait avec plaisir. Après c'est notre métier de pouvoir toucher à d'autres registres en tout cas pour moi. D'autres préfèrent rester dans la comédie. Ce que j'aime c'est touché à tout et jouer pleins de rôles différents.

Fred : je rebondis sur ce que vous dites. J'aime beaucoup votre travail et en général. Il n'y a aucun truc qui me déplaise. J'aime tout ce que vous faites, vous me passionnez.

Pour rebondir, il y a des gens pour jouer un ours, ils vont vivre avec des ours et il y en a d'autres qui vont arriver le premier jour de tournage et ils sont des ours. Et je suis sur qu'il y a d'autres méthodes que je ne connais pas. De toute façon qu'est-ce qu'on sait. Comme disait Jean Gabin dans sa chanson : Tout ce que je sais c'est que je ne sais rien…  Et il avait 60 ans. C'est pas mal de dire ça à 60 balais, ca veut tout dire…

Journaliste : Sans trop rentrer dans les détails, il y a souvent des acteurs qui deviennent assez récurrents chez Disney, Est-ce que Disney vous a proposé d'autres rôles plus tard ?

Audrey : non

Journaliste : Et ca vous tenterait ?

Audrey : oui pourquoi pas. Bien sur.

Fred : c'est vrai que c'est agréable de pouvoir travailler sur la longueur aussi sur des projets. C'est génial d'évoluer en même temps que le projet c'est une chance.

Animatrice : N'y a-t-il pas une liberté différente quand on n'est justement pas dans un rôle. On est dans une cabine et on est seul, sorte de liberté qui doit être différente?

Audrey : oui oui c'est vrai bon après on est libre partout. Toi ce que tu fais on est libre de ce qu'on fait à la télévision, au théâtre. On est engagé pour apporter notre touche.

Journaliste : Fred vous avez travaillé avec Leila (Behkti, Planes 1 – ndlr). Est-ce que vous avez déjà eu l'occasion de travailler avec Audrey?

Fred : Mais non… justement c'est une très bonne question. Il y avait une personne qui avait pensé à nous pour un projet mais ca n'a pas pu se faire. On se croisait de loin sans avoir le temps. On arrivait jamais à se capter et là on a eu la chance de bosser ensemble. J'espère qu'on va travailler plus longuement ensemble par la suite. Nous avons un état d'esprit commun.

Animatrice : ca se voit. Vous déjeunez ensemble, un couple de dingue.

Fred : On est complètement malade.

Journaliste : Disney vous a emmener pour une expérience à Marignane rencontrer pompiers volontaires… Qu'est-ce que vous avez appris? Quelque chose cous a-t-il surpris dans la manière de travailler?

Fred : c'est justement ce que j'ai abordé tout à l'heure pendant que vous dormiez… je plaisante évidemment…

Animatrice : Vous n'avez pas été très complet…

Fred : Je me permets de plaisanter, c'est ce qui nous garde en vie sinon je vais péter un câble et je vais me jeter sous une bagnole. Nous avons pu assister à un exercice en temps réel avec quasiment 40 à 50 pompiers au sol plus canadairs, trackeur et le dash 8 ou dash 3, (avions transportant de l'eau et qui écope et qui rejette pour contenir les feux ou les stopper. Ils nous ont fait l'exercice en temps réel. On a rencontré tous les acteurs du colonel jusqu'au pompier volontaire plus les pilotes de canadairs et autres avions. De vois réellement leur métier, comment ca se passe. Le message derrière à faire passer c'est que les pompiers cherchent des pompiers volontaires. On parle souvent de 3 ou 4 feux l'été mais il y en a tout le temps l'hiver aussi. Des fois c'est moins médiatisé car éteint en 40 minutes mais il travaille toute l'année tout le temps. Pour ne pas qu'ils perdent leur subvention et leurs moyens d'action. Ils nous aident énormément et souvent dans l'ombre et la discrétion. Et c'est génial avec un film où on se divertit et où on rigole d'apprendre qu'il y a des gens derrière qui nous aident toute l'année et faut leur rendre hommage. Et encourager ceux qui sont motiver et qui ont envie d'aider à faire quelque chose en plus de leur boulot, à devenir pompier parce qu'on en a besoin. C'est aussi le message du film.

Animatrice : d'ailleurs il y a aussi des femmes qui sont aussi parmi les volontaires. Est-ce qu'il y en avait à Marignane?

Fred : oui il y en a moins. Il n'y a pas de pilote canadair femme en France mais aux Etats-Unis oui. Il y a d'ailleurs des pompiers qui ont fait des voies dans Planes 2. Un jeune pompier volontaire et un autre moins jeune, un vieux de 30 ans. C'est vraiment un travail d'équipe et faut mettre en valeur leur métier car on en a besoin toute l'année.

Journaliste : Après l'univers des courses dans le premier et les pompiers dans le second, qu'est-ce que vous aimeriez que Dusty fasse dans le 3ème?

Fred : je ne réponds pas à ce genre de question… J'aimerais bien que ce se passe aux Maldives. Qui transportent des personnes d'iles en iles car ce n'est que des hydravions. Je trouverais ca beau

Animatrice : il y aura peut être une histoire d'amour…

Fred : ca peut déraper dans le 3

Journaliste : dans Planes 1, la patrouille de France avait fait des voie et insuffler un jargon un peu technique, comme vous avez pu rencontrer les vrais pompiers de l'air. Est-ce que le film est fidèle et est-ce qu'il y a ce coté un peu technique et vrai durant le film ?

Fred : Eux c'est ce qu'ils disaient que c'était plutôt fidèle tout en gardant le divertissement. Ca correspond aussi à la réalité, il y a une technique de travail justement quand Dusty arrive a fond, il veut aider mais il se fait envoyer paitre, envoyer dans les choux parce qu'il y a une règle, une méthode. On ne vient pas comme ca pour aider, car il n'aide pas comme ça. C'est ce qu'on me disait sur la base : rien n'est laissé au hasard. Ils n'envoient pas tout comme ca, il y a un coordinateur au sol, un coordinateur pour chaque groupe de pompiers, un coordinateur général qui parle aux avions. Faut attendre 3 ordres pour qu'il y ait un largage. Evidemment, ils ne peuvent larguer s'il y a des mecs encore au dehors. Faut qu'ils rentrent tous dans leur camion. C'est incroyable. Je pense qu'il y a des vidéos qui vont circuler. On a aussi appris aussi, chose que je ne savais pas, qu'ils balancent aussi un produit retardant. Chaque camion au sol possède aussi des sortes de brumisateurs ultra puissants et le camion s'auto-protège. Ils ont mêmes des télécommandes si jamais ils sont pris dans le feu pour pouvoir envoyer de l'eau sur le camion pour le protéger ou d'autres actions… On vit une belle époque.

 

C'est là dessus que la conférence de presse s'est terminée.

Nadège Deschamps

Ils jouent dans Planes 2 Planes 2

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Planes 2