[critique] Si je reste : bouleversant

R. J. Cutler signe avec Si je reste son premier long métrage après des documentaires et des épisodes de séries.

On retrouve au casting la talentueuse Chloé Grace Moretz (Kick Ass, Laisse Moi Entrer, Dark shadows…). Elle interprète Mia, adolescente passionnée de musique classique et violoncelliste. Elle rencontre Adam, rockeur joué par Jamie Blackley (London boulevard, Blanche-Neige et le chasseur, Le cinquième pouvoir…). Ces deux personnes que tout oppose se retrouvent malgré tout dans leur passion, la musique. Ils se complètent et leur amour est beau et touchant. Mais un accident de voiture va plonger Mia dans le coma. Désincarnée, elle observe le monde qui l'entoure et elle devra décider entre se laisser aller ou se battre pour survivre.

 

Après Nos étoiles contraires, on retrouve de nouveau avec Si je reste l'adaptation d'un roman donc la cible reste le jeune public. Malgré quelques clichés et parfois quelques longueurs, on s'attachera à Mia et on finira par être aussi partagée qu'elle.

Le film peut paraître un peu lisse et prévisible mais ca tient la route et on ne peut que finir bouleverser par cette histoire. Les scènes à l'hôpital sont particulièrement touchantes. De plus l'ambiance musicale entre classique et rock est très bien maitrisé. On est de ce fait encore plus imprégner par ce qu'il se passe.

De plus, il ne faut pas oublier les sublimes décors du film mais malheureusement, ils perdent un peu en intensité à cause d'un choix de lumière mal avisé.

Chloé Grace Moretz porte tout le film sur ces épaules. Elle nous propose une belle palette de sentiments.

Enfin malgré un film clairement axé mélodrame, on ne tombe pas non plus dans le pathos. Si je reste est un très beau film qui en bouleversera plus d'un.

 

Retrouver la bande annonce officielle 3  :

Nadège Deschamps

Ils jouent dans Si je reste Si je reste

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Si je reste