Horns : Retour sur l'avant première parisienne

A l'occasion de la sortie de Horns le 1er octobre 2014, Alexandre Aja et Daniel Radcliffe sont venus présenter le film au Gaumont Marignan.

Deux présentateurs étaient présents sur le tapis afin de faire vivre l'arrivée de l'équipe à ceux qui étaient en salle. Dommage, ils ne connaissaient pas assez leur sujet.

Daniel Radcliffe et Alexandre Aja ont très largement joué le jeu des autographes et des selfies.

Ils sont ensuite arrivés en salle (Au vu de l'affluence, deux salles étaient d'ailleurs prévues) et après une rapide présentations et quelques questions, nous avons pu découvrir le film.

 

Les photos de la soirée :

 

La vidéo:

 

La critique :

Note : 8/10

Alexandre Aja, à qui l'on doit Haute tension, La colline a des yeux, Piranha 3D, revient avec le film Horns.

Ce film est l'adaptation du roman éponyme écrit par Joe Hill qui n'est autre que le fils de Stephen King. C'est la seconde fois qu'Alexandre Aja adapte un roman à l'écran après Furia en 1999.

On retrouve à l'écran Daniel Radcliffe (Saga Harry Potter, La dame en noir,…) et Juno Temple (Mr Nobody, Killer Joe, Maléfique,…).

Daniel Radcliffe nous offre une de ses meilleures prestations. Des plus charismatique, il incarne parfaitement ce personnage torturé par la mort de son amour, le tout dans un emballage de rockeur sexy.

Juno Temple, quant à elle, brille par sa beauté, son innocence et sa douceur.

Tous les deux forment le couple parfait que rien ne saurait séparé… ou presque… Ils sont beaux, tendre et joueur.

Avec ce film, Alexandre Aja nous offre un très beau thriller mélancolique et fantastique mais tout en gardant un bonne dose d'humour et de romance. Le coté très fantastique d'ailleurs pourra peut être en troubler certains avec cette fin assez particulière mais somme toute logique par rapport au point de départ du film.

Un gros point fort du film est sa bande originale. On retrouve entre autres : David Bowie, Marylin Manson, Les Pixies ou encore Nirvana. D'ailleurs en retrouve un peu du look de Kurt Cobain dans Ig Perrish (Daniel Radcliffe).

Les choix musicaux collent parfaitement au film. La musique est clairement un personnage du film qui nous transporte.

Rajouter à cela une très belle photograpahie et vous aurez droit à un film presque parfait.

On regrettera peut être certaines longueurs et pour certains, ce coté très fantastique qui peut surprendre.

Alexandre Aja, à travers le roman de Joe Hill, nous propose une palette de sentiments allant de l'amour à la vengeance en passant par le doute et le regret. Tout le monde peut se sentir concerné par ce film.

Nadège Deschamps

Ils jouent dans Horns Horns

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Horns