[Critique] Love is strange : une tranche de vie des plus touchante

Love is strange est le nouveau film d'Ira Sachs après Forty Shades of Blue ou encore Keep the lights on. Il en est aussi le scénariste.

George joué (Alfred Molina (Identity, Spider-Man 2, Identity,…)), et Ben (John Lithgow (Footloose, Dreamgirls, The Homesman,…)), Ben forment un couple qui décident de se marier après 39 ans de vie commune. Au retour de leur lune de miel, George se fait licencié et obligé de vendre leur appartement, ils se retrouvent à devoir vivre loin l'un de l'autre.

Ira Sachs nous offre un très beau film sur les aléas de la vie et sur les relations de couple. Et bien que le fond soit sur un couple homosexuel (George se fait licencié car en se mariant il affiche clairement qu'il est homosexuel, ce qui ne plait pas aux dirigeants catholiques de l'école dans laquelle il travaille), cela pourrait se passer pour n'importe quel couple.  On regrettera donc qu'aux USA, le film soit interdit aux moins de 17 ans non accompagné d'un adulte alors qu'il n'y a aucune scène explicite.

C'st une tranche de vie, comment vivre loin l'un de l'autre alors que l'on vient de célébrer son amour par un mariage. Comment vivre chez quelqu'un de sa famille ? Comment perdre ses habitudes ?

Le film nous montre avec un léger humour comment chacun d'eux réapprend à vivre et nous montre avec délicatesse la douleur des deux protagonistes vivant loin l'un de l'autre.

Le réalisateur a choisi un rythme assez lent pour montrer le quotidien de ces deux personnages et certains pourraient se perdre en chemin.  Dommage car ce rythme est logique puisqu'on l'on vit le quotidien classique de ses deux hommes et de leur proche chez qui ils finissent par vivre mais où ils doivent vivre séparément. De plus, la musique rajoute une note très touchante au film.

Les deux acteurs interprètent à merveille leur personnage, tout en justesse et en tendresse. On est touché par leur histoire et on leur souhaite de pouvoir trouver une solution.

A travers ce couple, on pourra aussi noter une critique de notre société et on appréciera le petit coup de gueule lors du final.

 

 

Love is strange est donc une très belle réussite, il faut juste s'habituer à son rythme.

 

 

Note : 7/10

 

Nadège Deschamps

Ils jouent dans Love is Strange Love is Strange

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Love is Strange