Retour sur l'avant-première française du Hobbit : La Bataille des Cinq Armées

Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées

 

En ce jeudi 4 décembre 2014 avait lieu l'avant-première du Hobbit – La bataille des cinq armées au Grand Rex.

A cette occasion, Richard Armitage, Martin Freeman et Peter Jackson ont fait le déplacement afin de nous présenter le film.

De plus, le grand gagnant du concours Twitter "Le jeu des Cinq Armées" s'est vu remettre son prix par Peter Jackson.

 

 

Arkenstone : bijou fabriqué à base de cristal de sélénite de 2750 carats taillé à la main.
(Photo copyright Le Grand Rex)

 

 

Voici quelques photos du tapis rouge :

 

Ma critique :
Note : 4/5

Peter Jackson conclut de façon épique une saga qui restera à jamais un grand moment de cinéma. Et il ouvre ce troisième volet par une superbe et impressionnante scène d'action avec un Smaug toujours aussi terrifiant. Et cette scène n'est qu'un prologue à un film grandiose et toujours aussi bien maitrisé bien qu'on pourra lui reprocher sa trop courte durée. Ce dernier volet ne dure que 2h26 et est le plus court de la saga mais heureusement une version longue est comme toujours prévu.

La suite de l'histoire nous mènera à la fameuse bataille des cinq armées pour le contrôle de la montagne et de ses richesses. Et Peter Jackson nous offre 1h de bataille sanglante et émouvante.

Comme à chaque fois, Peter Jackson maitrise son sujet et Howard Shore la musique. On est transporté et on en redemande encore. On passe de l'action à de superbes séquences émouvantes. On retrouve comme toujours ce qui fait le succès de cette saga : ses différents peuples, ses effets visuels à tomber, ses décors somptueux, ses monstres et Smaug.

Richard Armitage en roi fou est excellent, tout comme Martin Freeman et les scènes entre les deux personnages sont d'une grande importance. On découvre une Galadriel comme on ne l'avait pas vu depuis le Seigneur des anneaux. On aimera d'ailleurs les clins d'œil à la saga précédente qui reste tout en finesse.

Mais au delà de ces superbes scènes d'action, le film parle de l'amitié entre les peuples et comment certaines choses peuvent la corrompre.

Alors malgré des libertés prisent par Peter Jackson sur le roman original et qui en déroutera plus d'un, cette saga se conclut de façon très intense et ouvrant la porte à la trilogie précédente qu'est Le Seigneur des Anneaux…  Il aura fallu plus de 10 ans à Peter Jackson pour nous offrir deux magnifiques trilogies. Une page du cinéma se tourne…

 

Critique de Nicolas Lepretre : Le Hobbit – La bataille des cinq armées : une conclusion épique et grandiose, immense, intense, magique

Nadège Deschamps

Ils jouent dans Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées