Rencontre avec Miyavi et Jack O'Connell et critique d'Invincible

Il y a quelques semaines, nous avons pu rencontrer dans un grand hôtel parisien deux des acteurs du film : Miyavi et Jack O'Connell. Ce fut deux rencontres des plus passionnantes. En voici les résumés.

 

Rencontre avec Miyavi :

 

Miyavi (de son vrai nom Takamasa Ishihara) est né en 1981 à Osaka. Invincible est sa première expérience cinématographique car il est d'abord un guitariste et chanteur de J.rock.

Miyavi nous a expliqué que du fait qu'il n'avait aucune expérience comme acteur, il n'était pas sur d'êre capable et de vouloir faire ce film et jouer le rôle de Mutsushiro Watanabe. C'est un rôle sujet à controverse. Parler de la seconde guerre mondiale est toujours un sujet sensible au Japon. Il ne voulait pas représenter un élément négatif du Japon car c'est le pays où il est né, où il a été élevé et qu'il aime. Il a hésité et la directrice de casting Yôko Narahashi est venue le voir au Japon. Elle ne lui a pas parlé du film mais lui a posé de questions sur sa musique, sur qui sont ses acteurs préférés et il a répondu "Angelina Jolie". Il l'a rencontré quelque semaine après et s'est senti confiant. Ce n'est pas seulement un conflit entre les Etats-Unis et le Japon, c'est un problème global. De plus, il nous dit que le message principal du film est le pardon.

Au niveau de sa préparation, Miyavi nous dit qu'il a étudié l'anglais il y a 8 ans mais que jamais il n'aurait imaginé être dans un film hollywoodien. C'est la première fois qu'il était à Paris en tant qu'acteur. Il a donc préparé avec attention les dialogues en anglais afin d'y mettre l'émotion suffisante. Il a beaucoup discuté avec Angelina Jolie de son personnage afin qu'il ne soit pas un méchant typique mais qu'il est une partie d'humanité en lui. Il a fait des recherches sur son personnage et il a trouvé un article intitulé "The Bird" écrit par lui-même qui explique qu'il se cachait dans les montagnes et que la seule chose qu'il voulait était de voir sa mère. Il a découvert l'humanité et la peur de cet homme et il a essayer de nous le montrer à l'écran, tout autant que son coté sadique.

Sur le tournage, l'atmosphère était intense et Angelina Jolie est une vraie artiste. Il a pu voir de vrai professionnel en action comme Roger Deakins, directeur de la photographie t qui a travaillé sur les Evadés. Tout le monde travaillait énormément et ils étaient tous dédiés à leur travail.

Il nous explique aussi que son expérience de musicien l'a aidé. Il tenais un bâton au lieu de sa guitare et devait faire une performance devant les caméras et les autres acteurs.

Il a eu la chance de rencontrer Louis Zamperini. Agé de 97 ans, il était plein de vie et tellement fort. Il a emmené sa famille, il a fait des blagues et a joué avec ses enfants. Louis Zamperini n'a jamais pu rencontre "The Bird" après la guerre, et jouant ce personnage, Miyavi s'est senti très responsable.

Concernant une nouvelle expérience en tant qu'acteur, il aimerait beaucoup mais il se concentre actuellement sur sa musique. Il a appris beaucoup de choses lors du tournage dont la façon de délivrer un message à un public. Il a adoré joué ce personnage si intriguant.

 

 

Rencontre avec Jack O'Connell

 

Jack O'Connell est un jeune acteur de 24 ans à la carrière grandissante. Très connu pour son rôle de James Cook dans la série Skins, son premier rôle dans un long métrage fut dans This is England. Avec ses derniers films Les poings contre les murs et '71, il est devenu une véritable star.

Il est arrivé sur le projet d'Invincible de façon conventionnel. Quand il a su que Angelina Jolie et Francine Maisler (directrice de casting) cherchait quelqu'un, il a supplié son agent de le prévenir des que le casting commencerait. A leur demande, il a du envoyé une vidéo de démo malgré le fait qu'il n'aimait pas ca. C'est quelque chose e compliquée surtout lorsque les journées sont très occupées. Il a fait appel à son ancien professeur de comédie qui l'a fait travaillé et qui l'a engueulé jusqu'à ce que la vidéo soit satisfaisante. Et cela a fonctionné puisque Angelina Jolie y a répondu.

Tout comme Miyavi, il a rencontré Louis Zamperini. Ce dernier lui a donné comme conseil d'être robuste et de tenir le coup. Même s'il n'est pas sur de la signification exacte de ses mots, il a compris qu'il devait être fort et résistant et ses mots l'ont porté tout le long du tournage. Ils ont tous les deux beaucoup parlé, il voulait le comprendre de l'intérieur. Louis Zamperini lui a souhaité bonne chance et Jack O'Connell a eu la sensation de recevoir sa validation, qu'il ferait du bon travail malgré le fait qu'il avait dit à Angelina Jolie que dans sa vidéo de démo, il jurait trop...

Avant ce film, il n'avait aucune connaissance de la vie de Louis Zamperini et il trouve cela décevant et énervant qu'un homme aussi extraordinaire ne soit pas très connu. Les gens préfèrent connaître les Kardashian… Grace à Angelina Jolie, il a pu le rencontré, à découvert son héritage et il a pu rencontré des personnes qui lui ont parlé de lui.

Jack O'Connell incarne un personnage très fort autant physiquement que mentalement et lors du tournage il se demande encore ce qui fut le plus difficile pour lui. En regardant le film dans sa globalité, c'est le film en lui même qui fut le plus difficile. Chaque jour était plus dur que le précédent avec son lot d'imprévus. Par exemple, lors de la pause de tournage à Noël, il s'est coupé et à énormément saigné et il a du attendre que ca guérisse avant de pouvoir reprendre le tournage. Ils ont aussi du faire croire qu'ils mouraient de froid alors qu'il tournait sous le soleil australien en plein été.

Pour son personnage, il a du perdre du poids et il a du commencer un régime 2 mois avant le tournage. Il était encadré de professionnel afin de ne pas faire n'importe quoi. Il devait aussi se préparer mentalement et il était aussi très impatient de commencer.

Concernant sa collaboration avec Domhnall Gleeson, il nous indique qu'il aime beaucoup son travail, que c'est un acteur intelligent. Ils se sont rencontrés bien avant le tournage et il a été d'un grand soutien. Domhnall Gleeson sait qu'il est compliqué d'être le premier rôle et il a dit que si besoin il était là. Il se sont rencontré lors d'un repas et on partagé ce qu'ils avaient le droit de manger pendant leur régime. Comme il devait passer beaucoup de temps seul lors du tournage, il était important qu'ils s'entendent.

Il a démenti la rumeur selon laquelle il avait signé pour le Don Quichotte de Terry Gilliam. Il a été intéressé par le projet mais les choses ont changé.

 

 

Critique du film :

 

Note : 8/10


C'est en tant que réalisatrice qu'Angelina Jolie nous revient en ce début d'année avec le film Invincible, adaptation du roman Unbroken: A World War II Story of Survival, Resilience, and Redemption de Laura Hillenbrand.

Malgré un style plutôt conventionnel et académique, le film est une belle leçon de courage, de survie, de dépassement de soi et de pardon. La vie de Louis Zamperini est un exemple pour tout le monde et il est désolant d'apprendre son existence si tardivement. Et c'est bien ce qui est le plus touchant et impressionnant dans ce film. Cet homme avait un moral a tout épreuve et beaucoup devrait s'inspirer de sa vie.

Pour incarner cet homme, Angelina Jolie a fait appel à une jeune star montante qu'est Jack O'Connell. Il incarne à merveille cet homme sans en faire trop. Le travail physique afin de correspondre aux moments où il mourrait de faim est impressionnant. On pourra peut etre regretter que les cicatrices disparaissent trop vite…

Face à lui, on découvre Miyavi dans son premier rôle au cinéma. Habitué à se produire sur scène lors de concert et devant des milliers de personnes, son expérience de la scène est parfaite pour incarner Mutsushiro "The Bird" Watanabe, sergent et bourreau. Son rôle se joue beaucoup sur l'attitude. Son regard glacial fait de lui le parfait bourreau. Mais face à la détermination de Louis Zamperini, on découvre une autre facette de ce sergent.

Le film s'ouvre sur une scène à bord d'un bombardier. C'est une scène de guerre spectaculaire et la façon dont celle-ci est filmée est innovante et impressionnante. Rien est oublié que ce soit le son, les vibrations, l'intensité du moment et sa violence. C'est clairement l'une des meilleures scènes du film.

Mais attention, Invincible n'est pas un film de guerre mais un biopic et de ce fait, on retombe vite sur le convenu et les clichés du genre. Ceci est un peu dommage et on ressent le film orienté oscar.

Le rythme du film ralenti lorsque l'on aborde la jeunesse de Louis, puis sa carrière olympique ou encore les 47 jours à dériver en mer. On le retrouve ensuite dans un camp de prisonnier et c'est là que le film commence véritablement. Ce face à face entre ce sergent de l'armée impériale japonaise et Louis est intense et très fort psychologiquement. Il n'évitera certes pas certains clichés du genre mais on reste impressionné par ce duo d'acteur impeccable. Jack O'Connell nous montre de nouveau le grand acteur qu'il est et Miyavi celui qu'il pourrait devenir. Bien sur, il ne faut pas oublier les seconds rôles comme Domhnall Gleeson ou Garrett Hedlund qui sont aussi très bon.

Invincible est donc un très bon film dont le point fort est son duo d'acteur et on en oubliera ses petits défauts. La réalisation est très réussi et l'histoire passionnante. La vie de cet homme est à connaître de tous.

 

Note : Louis Zamperini est décédé le 2 juillet 2014 à l'âge de 97 ans. Il fut le premier à voir le film racontant sa vie en compagnie d'Angelina Jolie.

Nadège Deschamps

Ils jouent dans Invincible Invincible

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Invincible