Cinquante Nuances de Grey : Critiques de trois drôles de dames

Fanfiction devenue Best seller en quelques mois, véritable phénomène de société lors de sa sortie en librairie, il était prévisible que les romans de E.L. James seraient adaptés au cinéma et ce fut évidemment le cas.

Après une grosse promotion autour du film, ce dernier est enfin sur nos écrans pour la joie de certains et le malheur des autres. Mais le film va encore faire parler de lui avec son record de prévente (plus de 200 000 entrées), son beau démarrage lors de sa première journée d’exploitation. Cinquante Nuances de Grey va clairement être l’un des plus gros succès de l’année pour Universal. Qu’on le veuille ou non le film attise la curiosité comme ce fut déjà le cas avec les livres.

 

 

Les soirées spéciales organisées par Le Grand Rex

 

Et pour fêter la sortie de ces films tant attendus, Le Grand Rex a organisé une série de soirées spéciales pour les personnes majeures (du 11 au 13 février (réservé aux filles) et le 14 février (réservé aux couples)). Le programme est le suivant :

 

1ere partie : Pré soirée au Rex club de 18h à 20h30

 

2ème partie : Film à 21h

 

Petit avis sur la soirée :

Cette soirée permet de découvrir en direct des pratiques que l’on a pas l’habitude de voir. On pouvait voir des personnes se faire attacher, prendre la fessée ou se faire fouetter mais le tout avec beaucoup de respect et sans vulgarité. Il était possible de tester certaines choses.

Une exposition de jouets sexuelles, de lingerie et de produits (crème, gel de massage...) était proposée avec la possibilité d’en tester certains. Le gel de massage saveur pomme d’amour est des plus sympatique...

A l’entrée un petit sac contenant capote et stylo en forme de rouge à lèvre était offert ainsi qu’un bon pour participer à un concours. Trois gagnantes ont été tirées au sort et le premier lot était un masque et une cravache…

La musique était bien choisie avec de temps en temps, des morceaux de la bande originale du film.

C’était une agréable petite soirée. Loin d’être malsain, les femmes présentes se sont laisser prendre au jeu.

 


(c)LeGrandRex

 

Cinquante nuances de Grey, critiques de trois demoiselles ouvertes d’esprit

 

Critique de Nadège Deschamps : Une romance sur fond de BDSM filmée avec sensualité, une magnifique BO

Note : 7/10

 

Avant de critiquer le film, il serait déjà intéressant de remettre les choses dans leur contexte. Cinquante Nuances de Grey a été écrit par une femme reprochant à Twilight le manque de sexe. Le roman est une fanfiction comme beaucoup de personnes en écrivent et qui ont un réel succès. Et ce fut le cas de cette trilogie qui est devenue un Best-seller.
Le film est donc l’adaptation de ces romans sulfureux qui ont défrayé la chronique à leur sortie et qui ont rendu ce genre de livre plus accessible et permettant de supprimer (ou presque) certains tabous.

Alors le fait est que les romans n’inventaient rien de nouveau mais ils ont permis à certains de découvrir le BDSM (Domination Soumission Sado Masochisme) et surtout de le mettre à la porter de tous. Mais c’est aussi et surtout l’histoire d’un homme au passé difficile, qui ne sait pas aimer et qui se retrouve face à une jeune femme innocente qui le trouble comme il ne l’avait jamais été.

Sur ce point de vu là, le film est parfaitement adapté des romans. L’histoire est respectée avec quelques omissions mais qui ne sont pas plus dérangeantes que cela. On pourra peut être reprocher la longueur du début qui, de ce fait, supprime d’autres scènes du livres qui auraient pu être intéressantes à découvrir et peut être aussi permettre de rajouter un peu de sexe.

En ce qui concerne les scènes de sexe et la nudité des personnages ; elles sont très bien filmées, sans aucune vulgarité. Bien au contraire, Sam Taylor-Johnson a apporté un grand soin à ces scènes qui sont très sensuelles, sexy et plutôt excitantes. Mais malheureusement, elles sont un peu trop politiquement correct. L’interdiction moins de 12 ans restent malgré tout trop basse car les scènes de SM ont beau être soft, il n’en reste pas moins qu’à 12 ans ca peut choquer. Il faudrait peut être créer une interdiction moins de 14 ans celle de 16 ans étant par contre trop élevée.
A noter que les acteurs ont tourné toutes leurs scènes de sexe, sauf Dakota Johnson qui a été remplacée par une vraie soumise lors de la dernière scène. Elle est s’est donc donnée corps et âme dans ce personnage. Et pour ne rien gâcher, l’alchimie entre Jamie Dornan et Dakota Johnson est plutôt réussie.
Et concernant la fameuse chambre rouge, la salle de jeux de Christian Grey, celle-ci est très bien recrée et on découvre une partie des objets.
On regrettera l’absence d’une scène qui avait son importance dans le livre. Peut être est-ce du au fait de la difficulté de la filmer sans vouloir choquer. Mais à l’inverse on se réjouira de l’omission de certaines.

Outre le soin donné aux scènes de sexe, c’est tout le film qui est parfaitement filmé avec une lumière particulière et une très belle photographie. Les plans sont très beaux, les paysages bien mis en valeur. Deux scènes ressortent particulièrement, la scène en hélicoptère et la négociation du contrat. Cette dernière est très bien jouée avec une superbe lumière et une intensité sexuelle assez intense tout en gardant un trait d’humour des plus agréable.
Le montage et la musique sont parfaitement coordonnés. Ce n’est pas moins que Danny Elfman qui est le compositeur du film. De plus de parfaites chansons ont été choisies en accompagnement et chaque chanson s’adapte parfaitement aux scènes. Certaines chansons sont juste parfaites pour une nuit d’amour avec l’être aimé.

Malheureusement, le film n’est exempt de quelques défauts. Certains passages sont assez niais et certaines réaction de Anastasia (Dakota Johnson) trop immatures. Bien qu’innocente et vierge à 22 ans, elle agit parfois comme une gamine de 12 ans et c’est dommage. Certes c’était déjà le cas dans le livre. Il y a certains passages qui bien que non choquant à la lecture du roman, ne passent vraiment pas à l’oral. De plus, Dakota Johnson surjoue un peu trop les scènes de sexe où à peine frôlée, elle est presque à la limite de la jouissance et cela manque de réalisme.

Mais malgré ces petits défauts, elle incarne très bien le personnage à la fois timide, innocente mais qui s’affirme au fur et à mesure de son contact auprès de Christian.
Jamie Dornan quant à lui est plutôt surprenant avec ce regard intense et clairement dominant. On peut dire qu’il transpire le sexe et ses mouvements sont des plus sensuels sans oublier son humour souvent surprenant.
Concernant les autres acteurs, ils ne sont pas assez exploités et c’est un peu dommage mais maintenant que les tomes 2 et 3 du roman vont être à leur tour adaptés, on peut espérer un peu plus de travail sur ces personnages.
On peut aussi reprocher un scénario un peu trop fade, mais il faut dire que c’était aussi le cas des romans qui se basaient surtout sur le sexe. Mais la romance est plutôt réussi.

Pour conclure, et quoi que certains en pensent, le film est plutôt réussi malgré ses défauts. L’adaptation du roman est fidèle. Le film plaira aux fans du livre et ils sont nombreux.

De plus, le film se termine sur un très beau cliffhanger et la majorité des spectateurs souhaitera découvrir la suite des aventures de Christian et Anastasia.

 

 

Critique de Julia Margot : Une bonne comédie romantique sur un plateau chaud bouillant !

Note : 7/10

 

Synopsis: L'histoire d'une romance passionnelle, et sexuelle, entre un jeune homme riche amateur de femmes, et une étudiante vierge de 22 ans.

Après le succès mondial de la trilogie du même nom de E.L. James, les studios Universal nous invitent enfin à (re)découvrir cette histoire passionnelle sur grand écran.

Il est impossible de parler du film sans consacrer quelques lignes au livre (le premier tome) dont il est tiré. Loin d'être de la grande littérature, le roman est une histoire d'amour ponctuée de relations sexuelles de nature très crues (ou des relations sexuelles très crues ponctuées avec une histoire d'amour, selon les points de vue). Il ne s'agit pas d'une grande oeuvre, mais plutôt d'un plaisir coupable. Le film traduit presque parfaitement ce que nous offrait le livre.

La réalisation de Sam Taylor-Johnson (Nowhere Boy) est très bonne. Il faut bien sûr comprendre qu'elle ne mérite pas un Oscar ou tout autre prix prestigieux du cinéma, mais elle s'applique parfaitement au genre auquel elle appartient. Les images sont léchées et les angles de vue sont également très beaux, bien qu'on ne dirait pas non à des plans plus larges, révélants un peu plus des corps des protagonistes. Soyons honnêtes: nous voulons voir plus de Christian Grey, puisqu'après tout, nous n'avons pas eu le plaisir de nous régaler de la vision de son… genou !
Le montage est trop abrupte dans les premières scènes, mais le problème se règle dans la progression de l'histoire.

L'adaptation scénaristique  de Kelly Marcel est quelque peu décevante, mais ne surprend pas, même si elle reste assez fidèle à l'histoire originale. Il aurait été impossible de respecter la trame complète du livre sans en faire un film pornographique. Les scènes sexuelles sont tout de même assez explicites sans en dévoiler trop: pour 2h05 de film, Universal nous sert 20 minutes de moments torrides. Certaines scènes du livre sont sagement retirées (on pense notamment à celle du tampon périodique que nous n'avions pas hâte de découvrir), mais on en regrette certaines qui sont passées à travers les filets PG 17 (que sont devenues ces fellations qui faisaient frissonner lecteurs et lectrices ?).
On regrette cependant que le sadomasochisme de Mr Grey ne soit pas plus développé. L'envie et le besoin du studio de production de rendre le film accessible a un très large public est palpable et le résultat est un film sexy, certes, mais qui ne retournera pas les sous-vêtements des spectateurs. La pudeur qu'Universal exerce sur le sujet du BDSM permet aussi de faire taire les nombreuses âmes qui considèrent cette pratique comme abusive et anti-féministe et le crient sur tous les toits.

Nous avons également droit à quelques moments de silence où les personnages se déclarent leur flammes par télépathie, ou mordillent le bout de leur lèvre. Ces grands moments gnan-gnans nous font immédiatement penser à Twilight, seulement, cette fois ci, les acteurs jouent au mieux ces situations ridicules.

Jamie Dornan est une bonne surprise. Il se glisse aisément dans la peau du personnage de Christian Grey. Il est très crédible dans son rôle et dégage beaucoup de tension sexuelle à travers son regard. Physiquement, il répond à tous les critères demandés et ne déçoit personne lorsqu'il retire ses vêtements. Cependant, il manque de charisme. Dornan est britannique et ça se sent: il se concentre bien trop sur son accent américain au détriment de son jeu et certaines scènes en perdent de leur intensité.
Il est malheureusement atteint de la même condition que Kristen Stewart dans Twilight: il semble avoir beaucoup de mal à respirer autrement que par la bouche et ne la ferme que trop rarement.
Dakota Johnson sort son épingle du jeu dans le rôle principal de Anastasia Steel. Elle respire l'innocence et s'approprie complètement son personnage. Vous n'arriverez plus à lire les livres sans la voir ! Elle assume d'ailleurs, contrairement à Dornan, une nudité complète. On lui donnera même une mention humour: son naturel face à des situations plus qu'étranges est déstabilisant.
Dans les personnages secondaires on retrouve la grande Marcia Gay Harden dans le rôle de Dr Grace Grey, la mère de Christian. Elle n'apparait pas souvent, mais on se délecte déjà de la revoir dans les deux prochaines suites.

Nous ressentons une grande déception pour les rôles de Kate Kavanagh (la meilleure amie d'Anastasia) et de Eliott Grey (le frère adoptif de Christian). Eloise Mumford et Luke Grimes, qui les interprètes, ne sont pas mauvais, mais ne correspondent pas du tout au profil des personnages (Kate est sensé être plus belle qu'Anastasia, et non pas ressembler à une ancienne Miss devenue bouffie avec l'alcool).

La bande son est tout simplement super ! Elle colle magnifiquement à chaque scène. Nous avons tous très envie de reproduire ce qui se passe à l'écran en écoutant les mêmes chansons ! Beyoncé donne une sensualité absolument remarquable à travers sa reprise de Crazy in Love… on en veut encore !

50 Nuances de Grey est un bon film. Il fait rêver, tout comme le livre l'avait fait. On regrette que le sexe ne soit pas aussi présent que dans les page de E.L. James, mais on reste tout de même agréablement surpris et contents(un chouilla excité(e)s aussi) en sortant de notre séance. Si vous aimez les comédie romantiques, vous allez adorer. Si vous aimez votre chérie qui veut absolument que vous l'accompagniez au cinéma, allez y, vous ne trouverez pas ça nul. Faites simplement attention à l'homme seul, en Trench, au premier rang, venu en pensant assister à une séance pornographique !

 

 

Critique de Elodie Magneney : L’initiation commence maintenant

Note : 8/10

 

Avec plus de 100 millions d'exemplaires vendus à travers le monde, cinquante nuances de Grey est l'un des films les plus attendus de cette année et même si les critiques divergent sur son sujet et son contenu, il est indéniable que le film est déjà victime de son succès. Bien que sujet assez sensible pour certaines personne, le film fait parler de lui.

L'histoire d'amour assez controversée entre Christian Grey (Jamie Dornan), riche et mystérieux PDG d'une entreprise située à Seattle, et Anastasia Steele (Dakota Johnson) une jeune femme tout à fait banale, quelque peu maladroite et toujours vierge en fait parler plus d'un. Négatif ou positif, on retrouve à travers ce long métrage, une Dakota Johnson épatante. Elle s'en sort haut la main et son interprétation d'Anastasia est sans faille. En effet, elle réussi à incarner cette sensibilité et ce naturel que l'on avait peur de ne pas retrouver en la jeune femme. Elle ne déçoit pas et surtout surprend par sa capacité à jouer cette jeune femme qui va voir sa vie complètement se transformer avec l'arrivée de Christian Grey. Mention Spéciale pour la jeune femme qui a récemment affirmé avoir joué toutes les scènes torrides sauf celle que nous voyons en fin de film. Elle s'est donc donnée complètement (sans mauvais jeu de mot) et son jeu nous prouve qu'elle a réussi à faire vivre Anastasia correctement. Quant à Jamie Dornan, il réussi lui aussi à interpréter le mystérieux Christian Grey mais avec quelques petites difficultés. Bien qu'il réussi à faire vivre le personnage, il reste tout de même évincé par la prestation de Dakota. Il arrive à incarner la profondeur du personnage malgré peut-être quelques petits passages et il nous convint rapidement. C'est un rôle à sa hauteur et son alchimie avec Dakota est indéniable. Pas grand intérêt pour les autres personnages, malheureusement bien trop absents dans cette adaptation mais d'un côté ce n'est pas plus mal surtout en ce qui concerne Rita Ora (Mia Grey) qui pour moi n'a pas sa place ici. Attendons le second opus pour apprécier Kate (Eloise Mumford) et Eliott (Luke Grimes).. ou pas !

Parlons sexe. Parce que oui, je n'ai pas encore parlé des fameuses scènes que tout le monde attend avec une certaine impatience. Bien présent dans le film, Sam Taylor-Johnson nous a vraiment surpris et de façon positive ! Parce que oui, le BDSM peut en choquer plus d'un mais la réalisatrice a parfaitement tourné les scènes de façon à ce que ce soit plus gracieux. Une véritable chorégraphie entre les deux protagonistes. Les scènes sont agréablement bien filmées et pourront peut-être moins choquées les plus jeunes (rappelons que le film n'est interdit que aux moins de 12 ans..). Il manque peut-être une scène qui aurait été importante à mettre dans le film mais espérons qu'elle soit dans les scènes coupées ou bien une version longue du film, peut-être ?

Et bien évidemment, une mention très spéciale pour la Bande originale du film. Sam Taylor-Johnson fait là aussi un très bon travail en plaçant la musique là où il faut à chaque fois. Elle réussi à accorder avec talent les scènes et les morceaux. Les scènes n'en sont qu'encore meilleures. Entre Ellie Goulding et Beyoncé, il y'a de très bons morceaux et le score utilisé lui aussi est parfaitement placé afin d'intensifier un peu plus le côté sombre de certaines scènes.

L'adaptation cinématographie est fidèle au bouquin de E.L. James et ravira les fans de la trilogie. Pourquoi ? Sam Taylor Johnson a réussi son pari et réalise ce long métrage tout en finesse et avec grâce. Les angles sont tournés de façon à ce que les scènes les plus « hard » soient joliment présentées. Sam Taylor Johnson a bel et bien cerné l'univers. Le scénario est bien ficelé, les scènes importantes s'y retrouvent même si, il manque certainement une ou deux scènes pour bien tout comprendre (j'entends pour ceux qui n'ont pas lu les bouquins). Il y'a un bon mélange établis durant ces 2 heures 05. Rire, énervement, des sourires, des agacements, de la peine, on passe par tout un stade d'émotions et malgré les scènes parfois niaises (que serait un film romantique aujourd'hui sans ces quelques scènes là ?). Mention spéciale pour la scène au club qui, je pense, fera sourire tout le monde avec une Dakota qui incarne avec humour Anastasia. Entre autre... Alors oui, j'entends déjà beaucoup de monde dire que c'est un twilight pour adultes.. et bien oui, Cinquante nuances de Grey qui ne s'appelait pas comme çà au départ, a été écris par E.L James qui s'est inspirée de la saga twilight (du moins pour le côté romance entre deux personnages).

Alors qu'on aime ou que l'on n'aime pas, le film fait parler de lui. Alors à voir ou pas ? La réponse est OUI. Pourquoi ? Pour les fans qui ont lu les bouquins, je n'ai pas besoin de donner de raison, l'alchimie entre les deux acteurs est présente malgré les dires de la presse avant même que le film ne sorte en salles et les scènes sont très joliment tournées. Oui, ce n'est pas le film de l'année, ce n'est pas un film digne d'un Oscar mais c'est un très bon divertissement qui vous réchauffera très certainement avec plaisir. Jamie Dornan et Dakota Johnson incarnent parfaitement le duo Ana et Christian. Oubliez la presse, les critiques en tout genre, allez-y et faites vous votre propre opinion. Le second opus est déjà très attendu et le tournage commencera dès Juin prochain.

 

Nadège Deschamps

Ils jouent dans Cinquante nuances de Grey Cinquante nuances de Grey

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Cinquante nuances de Grey