[critique] Big Eyes: un tournant dans la carrière de Tim Burton

Tim Burton s’essaye à un nouveau genre, le mélodrame et réalise un film qui pourrait bien être un tournant dans sa carrière au risque de perdre les irréductibles fans de son univers fantasque.

Big Eyes c'est avant tout un duo et une performance de Christoph Walz à deux visages, c'est un film au fort contexte social et bien ancré dans son époque, c'est une très belle reconstitution et l'image des années 60 qu'en a Tim.
Mais c'est également une façon pour le réalisateur de régler ses comptes et de critiquer l'industrie hollywoodienne, la critique en général toujours très acerbe.

Un film aux multiples facettes donc, riche et visuellement toujours aussi magnifique, Burton ayant son propre style graphique, une image chaude, une colorimétrie bien particulière. Et non Burton reste toujours Burton et il n'abandonne pas totalement le fantastique et tente quelques incursions et scénettes bien propre au personnage.

Oui Big Eyes pourra en décontenancer quelques-uns et ne fera pas taire les détracteurs du réal souhaitant un retour à ses heures les plus sombres mais quand on voit comment Burton s'approprie ce genre de film on ne peut être que confiant pour la suite.

Nicolas Lepretre

Ils jouent dans Big Eyes Big Eyes

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Big Eyes