[Reportage] Première Cinéma Club : Rencontre avec Nicolas Winding Refn autour de son film culte Drive

Drive

Le principe du Première cinéma club est de permettre de redécouvrir chaque mois un film culte.

Pour cette 6ème édition et après Nikita, La Haine, Sous le Soleil de Satan, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain et enfin Les visiteurs, c’est Drive de Nicolas Winding Refn">Nicolas Winding Refn qui est à l’honneur.

Et c’est dans le nouveau cinéma des Fauvettes que cette soirée a eu lieu.

 

 

Après une masterclass avec le réalisateur qui fut passionnante et drôle, nous avons pu découvrir ou pour la majorité des gens, redécouvrir Drive.
La bande annonce de son prochain film The Neon Demon qui sera présentée à Cannes ainsi que celle de Drive et de My Life directed par Nicolas Winding Refn">Nicolas Winding Refn de Liv Corfixen (sorti en dvd le 24/04/2016).

 

 


Couverture de première

 

 

Bande annonce

 

Critique de Nicolas Leprêtre : Un trip vidéo musical d'enfer
Note : 9/10

Sans conteste un véritable coup de cœur. Son réalisateur Nicolas Winding Refn">Nicolas Winding Refn nous avait habitué à des films très intenses et d’une rare violence comme sa célèbre Trilogie Pusher. Il nous livre avec Drive un de ses films les plus aboutis, juste incroyable.

D’entrée de jeu la bande-originale nous transporte dans un autre monde (toute comparaison gardée la musique nous fait penser à la séquence de moto dans Tron au début du film), très électronique et eighties, les mélodies résonnent à nos oreilles avec bonheur. L’intro du métrage est un exemple du genre, parfait mariage entre la bande-son électrisante et des images magnifiquement mises en scène, un montage inventif, des ralentis bien choisis et un rythme de folie. La rythmique des 10 premières minutes apportant encore un peu plus de frissons au spectateur. Et fort heureusement le reste du métrage est du même acabit.

Ryan Gosling incarne avec une classe folle le fameux pilote du film, un homme aussi fou que conducteur de génie. Carey Mulligan apporte la petite touche sensuelle du film.

Le Prix de la mise en scène est amplement mérité et il est dommage que le film ne concourrait pas à Deauville tant la claque subit en le voyant est grande. Un film qui a tout pour devenir culte et qui on l’espère trouvera son public lors de sa sortie officielle.

 

Photos de la masterclass



Retrouvez toutes les photos sur notre page Facebook en cliquant ici.


Nadège Deschamps

Ils jouent dans Drive Drive

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Drive