[Critique] Dans la Forêt: Entre conte et thriller - il y a des choses qui se cachent dans le noir

Gilles Marchand nous offre un film intriguant dans lequel il traite de l'enfance, de la peur et de la figure paternelle.

Le thème de la peur est très riche et est ici exploité à travers les peurs enfantines, mais également à travers celle du père. La peur du jeune Tom est bien au centre de l'histoire et prend les traits du "diable" que seul l'enfant peut voir.
L'ambiance particulière du film nous maintient sous tension et le décor y est pour beaucoup. La forêt et les lacs de Suède offrent un cadre à la fois superbe et inquiétant.

Les acteurs sont impeccables, avec une mention spéciale pour le jeune Timothée Vom Dorp qui nous fait passer d'une émotion à une autre avec justesse.
La relation père-fils gravite autour d'un mélange de peur et de curiosité, sentiment   que provoque parfaitement Jérémie Elkaïm en père perturbé et inquiétant. Les échanges entre le père et le plus jeune fils sont toujours très intenses.
Notons également l'interprétation du jeune  Théo Van de Voorde dont le personnage permet d'ancrer toute l'intrigue dans la réalité, seul repère de "normalité".

Le film en lui-même est efficace, chacun peut y voir un sens caché (même si d'après les commentaires du réalisateur, ce n'est pas forcément ce qu'il avait en tête).

Note 7,5/10

Cécile D

Ils jouent dans Dans la forêt Dans la forêt

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Dans la forêt