[Critique] Les figures de l’ombre : des figures à ne plus oublier

Nous avons toujours entendu parler de ces hommes que l’on a envoyé dans l’espace : Neil Armstrong, Buzz Aldrin, Youri Gagarine ou encore dernièrement Thomas Pesquet mais quid des personnes qui ont aidé à leur lancement dans la stratosphère ? C’était le pari ici de Ted Melfi, raconter l’histoire de femmes afro-américaines ayant travaillé sur le premier vol orbital d’un astronaute américain, John Glen">John Glenn. L’histoire se concentre sur trois de ces femmes en particulier : Katherine Jackson (Taraji P. Henson), Dorothy Vaughan (Octavia Spencer) et Mary Jackson (Janelle Monáe), chacune ayant joué un rôle majeur dans cette mission nommée Friendship7.

Pourquoi ces femmes ne sont-elles pas dans les livres d’histoire ? Pourquoi n’avons-nous jamais entendu leurs noms avant aujourd’hui ? Commençons par le fait qu’elles sont tout simplement des femmes qui travaillent à la NASA… un milieu très masculin et sexiste à l’époque (peut-être l’est-il encore un peu aujourd’hui ?). Vient s’ajouter à cela que ces femmes étaient afro-américaines, comme évoqué plus haut, et que dans les années 60 (le vol de John Glen">John Glenn ayant été effectué en 1962) la ségrégation raciale faisait encore rage aux États-Unis. Elles sont ainsi tombées dans l’oubli injustement. Ted Melfi leur rend ici justice en dépeignant le portrait de ces trois femmes incroyables qui vont gravir les échelons dans la hiérarchie de la NASA tout en affrontant les regards de travers et les remarques racistes pour enfin réussir ce que chacune d’entre elle avait entrepris.

La réussite du film ne réside pas dans le scénario plutôt prévisible mais dans le talent de son casting. Les rôles secondaires sont tout aussi puissants que les trois actrices principales. On retrouvera notamment Mahershala Ali (récemment oscarisé grâce à son rôle dans Moonlight), Kevin Costner, Kirsten Dunst ou encore Jim Parsons">Jim Parsons dans un rôle très semblable à celui de Sheldon Cooper (The Big Bang Theory). La musique est composée et arrangée par Hans Zimmer et Pharrell Williams rien que ça ! Ce dernier fait d’ailleurs partie des producteurs du film.

Hasard du calendrier ou non, Les Figures de l’Ombre sort le 8 mars, journée internationale des droits des femmes et croyez-moi quand vous sortirez de la salle de cinéma vous n’aurez qu’une envie : hurler « YASSS GIRLS ! » déjà, en apprendre plus sur ces femmes extraordinaires et réaliser des rêves aussi grands que les leurs.

<p style="text-align: center;"><span style="font-size: 24pt;"><img class="fullsize" src="http://photos.sallesobscures.com/1251209.jpg" border="0" width="800" /></span></p>

Note : 9/10

Justine Barré

Ils jouent dans Les Figures de L'Ombre Les Figures de L'Ombre

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Les Figures de L'Ombre