[Critique] Get Out : une nouvelle forme d’horreur

Le pitch de départ, il faut l’avouer, nous a d’abord effrayé mais dans le mauvais sens : une jeune femme blanche est sur le point de présenter son petit ami noir à sa famille, tout était là pour offrir aux spectateurs tous les clichés possibles et imaginables. Mais il n’en est absolument rien. Jordan Peele (du duo humoristique Key & Peele) offre ici un thriller intelligent, instaurant un malaise presque constant interrompu par des traits d’humour très bien sentis et surtout qui ne viennent en aucun cas casser le rythme du film.

Tout semble bien commencer pour Rose (Allison Williams) et Chris (Daniel Kaluuya) qui ont donc décidé de séjourner un week-end chez les parents de la jeune femme vivants dans une luxueuse maison à la campagne. Rose rassure Chris sur ses parents et les réactions que pourraient amener sa couleur de peau. Son père (Bradley Whitford) a voté pour Obama et sa mère (Catherine Keener) est une psychothérapeute spécialisée dans l’hypnose qui pourrait même aider Chris avec son addiction à la cigarette. Tout est réuni pour passer un agréable week-end, le cadre est idéal, les beaux-parents semblent sympathiques… peut-être même un peu trop. De plus, les domestiques de la famille, tous noirs, semblent agir très bizarrement. Chris n’est alors plus très sûr de passer un superbe week-end…

Le cadre posé, le film pouvait facilement basculer dans le cliché mais Peele s’en sert au contraire pour déclencher le rire, nerveux, et les réutiliser dans la dernière partie du film lorsque le spectateur comprendra ce qui se préparait tout au long du film. Il n’y a pas de gros twist, tout est sous vos yeux depuis l’arrivée du couple à la campagne. C’est ce qui vous fera revenir une seconde fois au cinéma pour tenter de recoller les morceaux. Le casting est incroyablement juste, on reconnaitra Daniel Kaluuya qui est apparu dans un épisode de Black Mirror. Lil Rel Howery jouant Rod le meilleur ami de Chris est la caution humour (bien dosée) de « Get Out », il aide souvent à nous détendre avant que Peele ne nous replonge dans l’horreur.

« Get Out » sort des clichés des films évoquant la couleur de peux (dont sont friands les films français) et des clichés de films d’horreur. Très peu d’effusion de sang au programme, quelques petits jumpscare mais surtout une bonne partie de thriller psychologique qui nous fait apprécier le film du début à la fin. À voir absolument.


Note : 10/10

Justine Barré

Ils jouent dans Get Out Get Out

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de Get Out