[Critique] Alita Battle Angel: Un film de sf aussi percutant que flamboyant

Dire que cette adaptation du célèbre Manga Gunnm était attendue est un euphémisme et les 30 minutes que nous avions eu la chance de découvrir fin 2018 en Imax n’avaient que renforcé nos grandes attentes sur ce film de science-fiction. Et le résultat est là : une aventure futuriste éclatante, un personnage féminin/roboide très fort et attachant, des envolées lyriques, une technique sans faille et effets spéciaux à la pointe qui ne souffrent d’aucun défaut : Alita est un film aussi percutant que flamboyant.

Visuellement ébouriffant, on reste encore scotché par les scènes de Moterball dont la fluidité des images, la 3D bien à propos et le design des robots et de l’univers épatent. Ces séquences et pas que sont terriblement efficaces et acquièrent une tension au film.  D’ailleurs Alita ne manque jamais de rythme et même dans ses phases plus calmes, s’il en est, n’abuse pas du superflu ou de coupures trop nettes. Oui techniquement c’est très fort !

Et le personnage d’Alita est une vraie réussite, autant dans sa transposition à l’écran que par ses attitudes, son passif, ses réactions, ses mouvements et ses techniques de combat. Pari réussi. Un personnage qui évolue à l’image du long-métrage et que l’intrigue s’épaissit.

On pense aussi aux musiques qui viennent ajouter le côté épique que l’on attend d’une telle production, pas avare en scènes incroyables.
Alita est le genre de film d’où on sort ravi, ravi d’avoir assisté à du grand spectacle, intelligent, d’avoir assisté à une œuvre complète qui sait nous attendrir et nous bouger quand il le faut et remet encore une fois la place de la machine dans l’humanité.

Sans conteste la claque de début de l’année 2019. On souhaite bien sûr de nombreuses suites.

Note : 9/10

Nicolas Lepretre

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de