[Critique] Captive State: Plongée en pleine resistance dans un film de science-fiction ambitieux

Captive State nourrit de belles ambitions et propose une approche plus psychologique et moins spectaculaire de l’invasion alien.

Le décor est planté avec un état de fait, la population mondiale est asservie et doit se plier aux règles des envahisseurs, cela n’est pas sans rappeler de nombreux pans de l’histoire actuelle ou passée. Une branche de résistants comme dans tout conflit tente de changer les choses et c’est eux que nous suivons durant le film. 

Captive State peut se targuer d’une introduction et d’un final étonnants et forts, d’une bande-son totalement envoutante et bien à propos et qui distille une tension palpable avec une rythmique particulière et un tempo.

On aurait très bien pu voir ce film comme une série, tant il y avait matière à proposer et développer le sujet.

Un film à l’action discrète et qui ne se cache pas derrière de grands renforts d’effets spéciaux. Certains diront que le manque de moyens se ressent, pour nous il s’agit surtout d’un parti pris où l’on ne montre que très peu les aliens mais qu’on oublie pas pour autant de planter un vrai décor, quelques effets visuels et surtout une histoire, des personnages pour finir sur une scène puissante et qui fait à elle seule le film.

Note : 7/10

Nicolas Lepretre

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de