[Critique] Crawl: Un Survival mordant sur fond de film catastrophe. Très efficace!

Aja de retour aux commandes d’un vrai Survival estival, bien sûr que cela nous met l’eau à la bouche, d’autant quand le film est réussi !

A croire que le metteur en scène aime les films aquatiques, après un très fun et divertissant Piranha 3D qui alliait sexe et gore à outrance voici Crawl, un film viscéral, un film de survie dans un milieu quasi clos : une cave d’une maison de banlieue de Floride prise dans un ouragan et visitée par de gentils alligators. Et là une fille et son père pris au piège.

Crawl est un film sacrément efficace, rudement mené, terrifiant par moments et toujours sur le fil du rasoir avec une vraie tension, des sursauts et des effets spéciaux convaincants et dieu sait que c’est important dans ce genre de film. Rien n’est cheap, les alligators sont superbement bien modélisés, le sang on vous le rassure coule à flot même s’il se fait plus rare et les attaques des alligators sont très violentes.

La mise en scène d’Aja fait de ce Crawl un home invasion d’un nouveau genre où la menace ne vient pas de cambrioleurs ou de serial killers mais par des bêtes sanguinaires, implacables. Une menace sous-marine et terrestre et d’autant de situations bien amenées avec les frissons que cela procure.

Aja se joue des clichés et offre un vrai spectacle estival comme on aimerait en voir bien plus. Un film de qualité qui mélange film d’horreur, de survie et film catastrophe car si les alligators sont la principale menace il ne faut pas oublier l’ouragan dévastateur et second obstacle pour les victimes.

Le pitch de départ était alléchant, le résultat final l’est tout autant. Mordez à pleines dents dans Crawl !

Note : 8,5/10

Nicolas Lepretre

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de