PIFFF 2019 : la compétition courts-métrages et son jury

PIFFF 2019 : la compétition courts-métrages et son jury dévoilés. Les équipes du PIFFF ont sélectionné cette année 15 pépites à découvrir lors de deux séances exceptionnelles le samedi 14 décembre au Max Linder Panorama !

Le public pourra ainsi voter pour l'Œil d'or du meilleur court-métrage français et l'Œil d'or du meilleur court-métrage international.

Un jury de 5 personnalités remettra quant à lui le Grand Prix du Jury à un court-métrage français et le Prix Ciné+ Frisson sera remis par la direction de la chaîne.

Le jury de la compétition française

Mounia Meddour - Réalisatrice, scénariste

Après des études de journalisme à la faculté d’Alger, Mounia Meddour obtient une Maîtrise en information et communication à Paris 8. En 2000, elle se forme au cinéma à La Fémis et à la production au Centre Européen de Formation à la Production de Films. Elle réalise plusieurs documentaires : Tikjda : la caravane des sciences, Particules élémentaires, La Cuisine en héritage. Son documentaire Cinéma algérien, un nouveau souffle s’intéresse aux jeunes réalisateurs de sa génération qui ont vécu la "décennie noire". Son court-métrage Edwige est sélectionné dans de nombreux festivals internationaux et remporte plusieurs prix.

En 2019, son premier long-métrage Papicha obtient le prix Sopadin du meilleur scénario et l’aide à l’écriture du CNC. Il est sélectionné au Festival de Cannes 2019, dans la section Un certain Regard et sort au cinéma en octobre de la même année.

Jérémy Clapin - Réalisateur, scénariste

C’est à la fin des années 90 que Jérémy Clapin étudie l’animation et l’illustration à l’École des Arts Décoratifs de Paris. Diplômé en 1999, il commence à travailler en 2000 en tant qu’illustrateur et réalise en 2004 son premier court-métrage Une histoire vertébrale, bien accueilli dans les festivals. En 2008, il raconte dans Skhizein l’histoire d’un homme frappé par une météorite, qui se retrouve décalé à 91 cm de son corps physique, devenu invisible ; le film obtient plus de 90 prix en festivals (Cannes, Clermont-Ferrand…) et reçoit une nomination pour les César. Jérémy Clapin poursuit ses activités dans la publicité puis signe en 2012 Palmipedarium, dans lequel il aborde une manière de filmer l’animation plus proche de la prise de vues réelles. En 2019, il est élu par Variety parmi les 10 animateurs à suivre.

Il sort en novembre 2019 son premier long-métrage : J'ai perdu mon corps.

Lilith Bekmezian - Directrice artistique

Après avoir obtenu son diplôme de scénographie à L’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris (ENSAD), Lilith Bekmezian se tourne vers le cinéma en tant que directrice artistique et illustratrice. Depuis 2002, elle a travaille dans le milieu du cinéma, pour des longs-métrages essentiellement, tels Mesrine : l'ennemi public n°1, Mesrine : l'instinct de mort, Lord of War, Au revoir là-haut ou encore le prochain Wes Anderson, The French Dispatch. On lui demande parfois de réaliser des accessoires de films : carnets de croquis, reproductions d’œuvres sur différents supports, etc... Elle travaille avec des équipes françaises et anglo-saxonnes en France le plus souvent, parfois à l’étranger. Depuis 5 ans elle enseigne à la FEMIS où elle travaille avec des étudiants de différents départements et différentes années dans des démarches de conception de projets par le dessin, dont on aborde aussi les questions techniques.

Elle développe depuis 2 ans des créations plus personnelles dans le domaine de la bande-dessinée en collaboration avec des éditeurs investis dans le suivi de son travail (Delcourt actuellement).

Alex Pilot - Réalisateur, directeur de chaîne

Réalisateur, cadreur et monteur depuis 1998, Alex Pilot a signé un très grand nombre d’émissions et de documentaires en lien avec le Japon et sa culture populaire, produits notamment via la société Pocket Shami (co-fondée en 2003), pour des chaînes telles que GameOne ou MCM.

Dès 1999, il réalise en parallèle la série sentaï France Five, un projet indépendant souvent considéré comme la première web-série française. France Five est présenté et primé dans l’émission japonaise Digital Stadium sur la chaîne nationale NHK.

Co-fondateur et directeur des programmes de la chaîne Nolife (2007-2018), il y réalise d’innombrables émissions d’actualité, tout en signant en parallèle séries de fiction indépendantes, vidéoclips pour des artistes japonais, et portraits de créateurs dans le domaine du jeu vidéo.

Noémie Devide - Vente / Acquisitions

Noémie Devide commence sa carrière au sein de Wild Bunch en 2011. Elle est d’abord l’assistante de Vincent Maraval avant de rejoindre l’équipe de ventes où elle représente le line-up sur les territoires suivants : Amérique du Nord, Allemagne, CEI, France et Japon.

En 2016, elle rejoint l’équipe d’IMR où elle officie aujourd’hui en tant que SVP des ventes internationales. Noémie est par ailleurs également toujours rattachée à Wild Bunch où elle s’occupe des acquisitions et des co-productions.

Les courts

Nicolas Lepretre

Commentaires

Pseudo

Actualités à propos de