Visite de la Cité du Cinéma de Luc Besson

La visite

Visite de la Cité du Cinéma de Luc Besson

Luc Besson a réalisé son rêve, celui de voir la France doté d'une Cité de Cinéma et de studios flambants neufs prêts à accueillir nombre de tournages. Si le projet est différent de ce qui avait été annoncé il y a de nombreuses années ; Besson voulait créer un Parc Universal à la Française avec visite des studios, attractions autour de ses films, multiplexe cinéma ; pour des raisons évidentes de budget, la Crise Financière étant passée par là (La Cité a tout de même coûté 180 millions de $ dont 30 pour les studios de tournage), la Cité est bien réelle et nous vous proposons une visite de ce lieu d'exception.

Repoussée à de nombreuses reprises, l'inauguration de la Cité du Cinéma made in Besson a été réalisée en grandes pompes vendredi 21 Septembre en présence de nombreux journalistes, personnalités et stars d'Hollywoood dont Robert de Niro et Michelle Pfeiffer tous les 2 présents pour le tournage justement du nouveau film de Luc Besson : Malavita. Ce dimanche les professionnels ainsi que leur famille ou amis étaient invités eux aussi à découvrir les lieux et nous y étions.

D'entrée on est surpris par l'immensité du hall principal et central de cette cité du Cinéma.

Ancienne centrale d'EDF, les architectes ont justement gardé la verrière principale et ses poutres gigantesques, quelques turbines en central redorées pour l'occasion et le treuil semblable à ceux des chantiers navals. Sur la porte d'entrée vitrée on retrouve le logo de la société de Luc Besson : EuropaCorp et bien sûr le logo de l'Ecole Louis Lumière qui a déménagé dans les lieux.

Pour cette ouverture des photos de stars et de l'évolution du chantier de cette cité du cinéma sont disséminés un peu partout. Un partenaire culturel est présent, en l'occurrence Europa Park basée non loin de Strasbourg, qui assure l'animation pour les enfants et distribution de casquette, bonbons et flyers du parc.  De chaque côté du Hall d'autres bâtiments dont l'Ecole Louis Lumière, reconnue dans le milieu. Nous ne serons pas habilités à la visiter ce jour.

Arrivés au bout du hall sur la droite nous retrouvons la société Europacorp. La aussi mis à part cette photo du hall d'entrée nous ne visiterons pas. On a encore en mémoire les anciens locaux parisiens non loin des Champs Elysées , tout est içi bien plus imposant et moderne.

Sur la gauche, des stands de restauration nous attendent pour cette journée, Crepes, Barbapapa et bien sûr une boutique éphemere avec goodies aux couleurs de la Cité du Cinéma : Mugs, T-shirts, porte-cléfs'

Nous surplombons a  ce niveau la cafétéria de la cité et là aussi la hauteur du lieu nous saisit. Nous y descendons pour une pause boisson.

D'une capacité de 200 couverts, ce lieu de restauration 'est pas sans rappeler tous ces opens spaces à l'américaine des grandes entreprises.

Nous sortons par une porte et nous rendons vers les studios de Tournage.

Pour avoir vu les studios d'Universal on 'est pas du tout dépaysés, même si la hauteur des bâtiments américains est plus démesurée. On retrouve sur les bâtiments les fameux chiffres des studios. Pour cette journée de découverte 4 studios sont ouverts.

Dans le premier des chaises ont été disposées dans cet immense espace vide pour le coup ainsi qu'un écran de projection sur lequel est projeté un petit film sur la Cité du Cinéma de sa conception finale. Intéressant.

Nous passons au studio suivant, non sans s'arrêter quelques instants devant les loges de tournage cachées entre deux studios. On notera également les camions de tournage garés devant.

Nous arrivons au studio 5, l'un des plus grands et utilisé justement pour le tournage du nouveau film de Luc Besson : Malavita. Les photos y sont interdites pour cause évidente de tournage.

Nous sommes invités à pénétrer dans le décor du film. Nous rentrons dans une Maison Normande avec un intérieur assez rustique (vu de l'extérieur nous pouvons voir les échafaudages en bois), avec des pavés sur le sol, des fausses poutres en plastiques finition bois, une cuisine à l'ancienne, une chambre équipée puis nous sortons dans le centre du studio et nous retrouvons dans le jardin. Un superbe décor avec d'un côté un bois, au fond une 2CV et d'autres bâtiments, un grand jardin dans lequel on remarque un trou et une pelle posée à côté. Supposition vu le pitch du film, une tombe pour une victime ? Puis nous pénétrons dans l'atelier avec sur la table une vieille machine à écrire et des bibelots sur les côtés. Nous sortons du décor par cet atelier. Une belle exclusivité de pouvoir visiter ce décors d'un film en production, on ira très certainement voir le film l'année prochaine avec ces images en tête.

Sur le petit dépliant fourni a l'entrée de la cité pour cette journée, une note attire noyre attention : Cinquième élément. On se prête à rêver de  voir des décors et des props. Déception au final , puisque nous attends dans ce studio un seul objet mais de taille, la fameuse voiture de police bleue volante du film en taille réelle. On peut voir sur ces photos les scratchs dûs au tournage. Une bien belle pièce mais c'est très peu. On Aurait aimé un petit musée d'objets ciné dans cette Cité, peut être pour plus tard, Luc si tu nous écoutes.

Nous terminons notre tour par un dernier plateau mais là complètement vide, le studio 8. Les Studios sont de différentes tailles et celui utilisé pour le tournage de Malavita est l'un des plus grands.

Nous faisons le tour des studios proches du hall central:

Notre visite touche à sa fin et nous refaisons un tour dans le hall principal. Restera à découvrir la salle de projection privée de 500 places, les écoles et Europacorp un jour prochain peut être. On imagine aisément des grosses soirées données pour la sortie des films Europacorp dans le hall central voir des expositions de props.

Merci à Europacorp pour cette visite et bien sûr à Besson pour ce lieu unique.