Retour sur la Première française de Flight avec l'equipe du film

La première au Gaumont Marignan et Masterclass

Mardi 15 Janvier au soir se tenait au Gaumont Marignan la première du film Flight en présence de l'équipe du film : Denzel Washington, Robert Zemeckis et Kelly Reilly.

Nicolas de la Rédaction était présent et a ramené ses impressions et des photos de la soirée.

Résumé de la soirée

Mardi 15 janvier 2013, rendez-vous était pris au Gaumont Marignan pour la première française de Flight. Contrairement à d'habitude et on ne comprends guère ce choix la "masterclass" organisée en présence de Robert Zemeckis, Denzel Washington et Kelly Reilly s'est déroulée en amont du film quand bien même peu de personnes avaient déja vu le film.

Les questions en plus n'étaient pas vraiment pertinentes et le public ne pouvait reagir sur le film ne l'ayant pas visionné. Reste la présence de ces 2 stars du cinéma sur scène.

 

L'avis de Nicolas Leprêtre

Robert Zemeckis reviens aux commandes d'un film plus traditionnel après ses passages dans le Monde de la motion capture et nous livre Flight emmené par deux acteurs de premier plan, des fulgurances et un crash impressionnant mais aussi des longueurs et une morale trop marquée.

Flight c'est le retour aux sources, un drame emmené par un Denzel Washington qui confirme encore et toujours ses talents d'acteur et incarne un personnage assez incroyable : un pilote d'avion hors-pair mais alcoolique et défoncé qui va réaliser un véritable exploit et sauver de nombreux passagers d'un crash aérien. L'acteur donne de sa personne une fois de plus et incarne avec conviction ce pilote aux deux visages. A ses côtés la découverte du film même si l'acteur est plus que connu : John Goodman, juste exceptionnel dans son rôle de pourvoyeur de drogues. Introduit par des musiques percutantes, c'est le personnage anti-moral de l'histoire et ça fait un bien fou.

Seulement voilà ce côté très dark et funky du film est contrebalancé et effacé par une morale assez navrante et prévisible et par des messages à connotation religieuse disséminées un peu partout. Avec un personnage comme celui de Denzel il y avait matière à pousser le vice jusqu'au bout et c'est clairement dommage. Le film se traine également en longueur et certaines parties du scénario sont bien trop prévisible et convenues. Heureusement que quelques idées brillantes de mises en scène et introduction de personnages viennent nous percuter.

On notera pour finir bien évidemment le crash aérien, impressionnant, 20 minutes en plein vol intenses et savamment orchestrées par Zemeckis.

Flight est un film qui prends son envol avec parcimonie et qui aurait mérité à être moins ancré dans les clichés américains.

 

 

 

 

Nicolas Leprêtre