Avant-Première Cinéman

Fiche du film + Critique

Avant-première Cinéman

 

 

Jeudi soir dernier avait lieu au cinéma Gaumont Aquaboulevard l'avant-première du nouveau film de Yann Moix avec Franck Dubosc dans le rôle titre : Cinéman. A cette occasion étaient présents dans une salle loin d'être comble le réalisateur et l'acteur. Ces derniers ont présenté le film et répondu aux questions du public. 30 minutes de "débat" dans la bonne humeur mis à part une question sur l'interprète féminine du film Lucy Gordon, qui s'est donnée la mort peu de temps après le tournage. Pour le reste Dubosc a été egal à lui-même et a assuré la première partie de soirée. Retrouvez dès maintenant la critique de Nicolas et les photos de la soirée sur l'autre page.

Le résumé du film:

Professeur de mathématiques, Régis Deloux a un jour le pouvoir de voyager dans les films où il rencontrera enfin la femme de ses rêves.

La critique de Nicolas:

Cinéman. Ne serait-ce que par le titre , la curiosité nous prend. Sorte d’hommage au cinéma , Cinéman est un personnage qui voyage à travers les films . Un pitch qui n’est pas sans rappeler l’attraction de Disney : Cinemagic.
Comédie teintée de fantastique donc , Cinéman plaira à coup sûr aux cinéphiles qui s’amuserons à reconnaître les films parodiés en quelque sorte.

Si l’on exempte un début plutôt déconcertant : Dubosc , enfin son personnage Regis Deloux n’est pas introduit : juste « Je suis cinéman » et il enchaîne les gags audio ; le reste du film est fort heureusement très plaisant et bourré d’idées , que l’on ne vous dévoilera pas pour vous laisser la surprise lors de la projection. A ce titre évitez la bande-annonce qui en montre énormément .
Dubosc prend tour à tour au fil des films l’apparence , les mimiques des personnages qu’il incarne et certains passages sont de vrais parties de rigolades.
Les effets visuels sont de très bonne facture et participent grandement au succès du film , le tout avec un rythme soutenu.
Au personnage interprété par Dubosc viennent se greffer d’autres rôles notables : le méchant de l’histoire incarné par feu PEF des Robins des bois , içi crâne rasé et bandeau de pirate sur l’œil ; un Pierre Richard dans son propre rôle et la regrettée Lucy Gordon , la « princesse du récit » qui restera gravée dans cette pellicule.

Un effort particulier est aussi apporté au score musical qui reprend les thèmes des différents films à sa sauce.

Cinéman ne révolutionnera pas le genre de la comédie , mais a le mérite derrière ses apparats de grosse farce d’être fort bien réalisé et inventif .